Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Soudan du Sud : la lutte contre le braconnage entravée

  -  
Copyright © africanews
Battle against poachers hampered by lack of equipment -

Sud-Soudan

Au Sud-Soudan, la lutte contre les braconniers est entravée par le manque d’équipement.

Déterminé à restaurer et protéger ses parcs et ses réserves naturelles, le pays affecté par une guerre civile peine à rassembler les moyens nécessaires pour y arriver.

Dans la réserve de Bangangai en Equateur occidentale dans le sud-ouest du Soudan, les gardes forestiers manquent de ressources pour repousser les braconniers de plus en plus présents dans la zone.

"Nous avons besoin de véhicules parce que cela nous aiderait à bien des égards. Lorsque nous avons des problèmes, cela pourrait faciliter les déplacements en ville. En ce qui concerne la communication, avoir une radio serait idéal en patrouille ou pour pouvoir parler à la base. Vous avez vu le type de forêt (dense) que nous avons, donc si quelque chose arrive aux gens en patrouille, ils auront besoin de renforts en cas de blessure ou d'attaque." a expliqué Kindosa Ruvango Godfree, capitaine des rangers. 

Pour couvrir cinq zones protégées dans l’état d’équateur occidental, il y a environ 100 gardes forestiers pour une voiture.

La réserve de Bangangai couvre environ 170 kilomètres carrés. Située à l'intersection de l'Afrique centrale et orientale, elle abrite une biodiversité unique et héberge entre autre des chimpanzés des bongos et des pangolins.

"Avec la sécurité maintenant, il y a plus de mouvements de ces populations nomades. Pourquoi ? Parce qu'ils interagissent avec la communauté, se procurent de la nourriture auprès d'elle et parfois, ils s'en prennent aux grands animaux. Des animaux comme les éléphants, les lions, les léopards, ils en avaient besoin." a déclaréClement Bangunda, responsable de programme pour Faune et Flore International. 

Depuis que le Sud-Soudan a signé un accord de paix en 2018 pour mettre fin à la guerre civile qui dure depuis 5 ans, le braconnage a repris de plus bel dans les forêts en dehors des parcs protégés. Si la réduction des combats a permis aux gens de voyager plus facilement, le manque d’opportunités d’emploi a également poussé les gens à tuer des animaux pour de l’argent.

"Dans un endroit comme le Soudan du Sud, lorsque vous êtes confrontés à tant d'autres urgences et besoins de développement, l'importance de la sauvegarde des parcs pourrait être considérée comme secondaire, mais lorsque vous regardez le potentiel que ce pays a pour compter sur ses ressources naturelles et quelles ressources naturelles il y a, l'échelle de ces zones protégées est massive et elles détiennent vraiment une biodiversité incroyable et un potentiel pour générer des revenus durables." a dit Benoit Morkel, représentant du Sud-Soudan pour Fauna and Flora International. 

Les six parcs nationaux et les 13 réserves naturelles du Sud-Soudan couvrent plus de 13 % du territoire national.

Faune et Flore International (FFI) est l'une des rares organisations du pays à aider le ministère sud-soudanais de la préservation de la faune à protéger ses parcs.

FFI forme les gardes forestiers à l'utilisation du GPS et des pièges à caméra et sensibilise la communauté à l'importance de la protection de la faune.

**Le pays compte aujourd'hui plus de 300 espèces de mammifères. **

Voir plus