Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

En Afrique du Sud, le parti de Julius Malema englué dans un vaste scandale de corruption

En Afrique du Sud, le parti de Julius Malema englué dans un vaste scandale de corruption

Afrique du Sud

Le parti des Combattants pour la liberté économique (EFF) du tonitruant Julius Malema dans la tourmente. Le parti qui s‘était jusqu’alors érigé en chantre de la lutte contre la corruption est touché par un scandale de… corruption.

Brian Shimbavu, membre influent de l’EFF, a reçu des pots-de-vin d’environ 16 millions de rands (un peu plus d’un million de dollars) issus de la VBS Mutual Bank, un établissement majoritairement réservée aux Noirs des couches sociales défavorisées en Afrique du Sud. C’est ce qui ressort de l’enquête diligentée par la Banque centrale du pays qui voulait en savoir davantage sur les raisons des déboires de la banque.

L’enquête menée par l’avocat Terry Motau met par ailleurs en exergue l’implication de toute l’instance dirigeante du parti dans ce scandale. En effet, Brian Shimbavu qui n’est autre que le frère de Floyd Shimbavu, le vice-président du parti, aurait versé à ce dernier la somme de 680 000 dollars (10 millions de rands), tandis que l’EFF aurait touché 88 000 dollars (1,3 million de rands).

>>> LIRE AUSSI : Lutte contre la corruption en Afrique du Sud : l’engagement de Rampahosa

Réaction timide

Alors que l’affaire fait rage en Afrique du Sud, le parti de Julius Malema a pondu un communiqué dans la soirée de mercredi dans lequel il appelle à l’ouverture de poursuites judiciaires à l’encontre des personnes et organisations impliquées dans “la fraude à la VBS”.

La déclaration réitère en outre la position du parti selon laquelle la banque ne devrait pas être fermée, vu son importance pour l’inclusion financière des communautés noires dans le pays.

“Un plan de redressement qui peut sauver la banque ou soutenir d’autres candidats à une licence noire appartenant à des noirs afin de servir les habitants des zones rurales (…) doit être conçu”, indique une partie de la déclaration de l’EFF.

Le parti qui fait cependant abstraction des accusations portées contre lui et les frères Shimbavus, a annoncé une conférence de presse le mardi prochain.

De juge à accusé

Fondée en 1982, le VBS Mutual Bank est entièrement détenue par les Noirs. Les récentes enquêtes ont montré l’implication d’une cinquantaine de personnes dans la fraude présumée qui porte sur un montant total de 1,9 milliard de rands (130 millions de dollars).

Ces fonds auraient servi entre autres à soudoyer certaines personnalités pour l’obtention de marchés dans certaines municipalités et entités de l’Etat. Ils auraient également été versés à des personnes qui avaient connaissance de la fraude organisée.

La VBS Mutual Bank a déjà été sous le feu des projecteurs lorsqu’elle a accordé un prêt à l’ancien président sud-africain Jacob Zuma pour le remboursement des fonds de l’Etat qu’il avait engagés pour la réfection de sa résidence privée. À l‘époque, l’EFF a été l’un des plus virulents critiques du dirigeant jusqu‘à sa chute en février 2018.

Ce mercredi, c’est l’Alliance démocratique, autre parti d’opposition, qui a appelé le parti des Combattants pour la liberté économique à répondre aux accusations qui lui sont portées.

>>> LIRE AUSSI : En Afrique du Sud, le ministre des Finances demande son limogeage
>>> LIRE AUSSI : Julius Malema appelle à des États-Unis d’Afrique
Voir plus