Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

RDC : Bemba définitivement exclu de la présidentielle par la Cour constitutionnelle

RDC : Bemba définitivement exclu de la présidentielle par la Cour constitutionnelle

République démocratique du Congo

Jean-Pierre Bemba inéligible à la présidentielle prévue en décembre prochain. La Cour constitutionnelle a ainsi entériné ce lundi une décision prise par la Commission électorale nationale indépendante (Céni) en son délibéré de mi-août, invalidant la candidature de six candidats à la présidentielle dont M. Bemba.

L’ancien Premier ministre est sanctionné pour son inculpation par la Cour pénale internationale de “subornation de témoin”, apparentée en République démocratique du Congo à de la corruption. Le Mouvement pour le changement démocratique (MLC), le parti de Jean-Pierre Bemba avait alors demandé à la Cour constitutionnelle de faire fi des “pressions politiques évidentes” et de “dire le droit, rien que le droit”.

Issue heureuse pour deux candidats

Ce lundi, la Cour constitutionnelle congolaise a cependant contredit la Céni sur le dossier d’autres candidats à la présidentielle. C’est le cas de l’ancien Premier ministre Sami Badibanga, dont le dossier avait été rejeté pour “défaut de nationalité d’origine”. Se fondant sur un arrêté du ministre de la Justice et garde des Sceaux pris en 2016, la cour a validé sa candidature.

>>> LIRE AUSSI : Élections en RDC : la validation de la candidature d’un condamné continue de faire débat

Tout comme celle de Marie-Josée Ifoku Mputa Mpunga, la seule femme candidate à la présidentielle. Également accusée de “défaut de nationalité d’origine”, elle assure avoir renoncé à sa nationalité canadienne il y a cinq ans. La Cour lui a donné raison.

La validation de la liste provisoire des candidats aux élections générales en RDC par la Céni a fait l’objet d’un vif débat dans le pays où opposition et société civile accusent l’organe électoral d‘être inféodé au régime. La semaine dernière, la société civile a du reste exigé que la Céni dans sa configuration actuelle, ainsi que le chef de l’Etat Joseph Kabila soient tout simplement exclus du processus électoral.

>>> LIRE AUSSI : En RDC, le Comité Laïc de Coordination exige le retrait de Kabila du processus électoral
>>> LIRE AUSSI : RDC – Présidentielle : le pouvoir réagit aux critiques sur l’invalidation de certaines candidatures
Voir plus