Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

RDC - Présidentielle : le pouvoir réagit aux critiques sur l'invalidation de certaines candidatures

RDC - Présidentielle : le pouvoir réagit aux critiques sur l'invalidation de certaines candidatures

République démocratique du Congo

Pour Constant Mutamba, porte-parole du candidat du pouvoir Emmanuel Ramazani, l’invalidation des dossiers de candidats à la présidentielle relève de la rigueur du droit et non de la politique. L’avocat s’appuie sur des textes dont la Constitution et la loi électorale.

Alors que le contentieux électoral se poursuit, le Front Commun pour le Congo (FCC), plateforme soutenant Joseph Kabila, donne son point de vue sur la question.

Et pour Constant Mutamba, porte-parole du candidat Emmanuel Ramazani, plusieurs candidats n’auraient pas respecté les conditions légales.

« Les cas de rejet de candidature de ces compatriotes qui visiblement n’ont pas rempli certaines conditions légales ne devrait pas être considéré comme des cas politiques. Il ne s’agit pas de la politique, mais plutôt du droit (…) il faut aussi relever le fait que l’article 10 de notre Constitution pose le principe de l’unicité et de l’exclusivité de la nationalité congolaise ».

L’avocat explique également les enjeux de la double nationalité.

« La loi sur la nationalité congolaise celle du 12 novembre 2004 pose le principe de l’automaticité de la perte de nationalité congolaise. Ce, en son article 26 qui dispose clairement qu’un Congolais qui acquiert une nationalité étrangère perd automatiquement la nationalité congolaise ».

« Le FCC n’a pas peur des élections »

L‘élection du 23 décembre est jugée cruciale pour la RDC. Le parti qui s’y rend confiant mise entre autres sur l‘équilibre régional.

« Le FCC n’a pas peur d’aller aux élections d’autant plus qu’il est aujourd’hui la seule plate-forme électorale de la RDC qui est constituée de leader d’opinion de par toutes les provinces qui constituent la République démocratique du Congo. Vous avez les leaders du Nord, du Sud, de l’Ouest de l’Est et aussi du Centre ».

Le FCC salue également la décision du retrait de Joseph Kabila de la course, après deux mandats consécutifs à la tête du pays.

Un retrait qui ouvre selon la plate-forme, la voie à un système démocratique en RDC.

>>> LIRE AUSSI : Élections en RDC : l’invalidation de la candidature de Bemba pourrait se confirmer
>>> LIRE AUSSI : Élections en RDC : examen des requêtes des candidats recalés
Voir plus