Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

En RDC, le Comité Laïc de Coordination exige le retrait de Kabila du processus électoral

En RDC, le Comité Laïc de Coordination exige le retrait de Kabila du processus électoral

République démocratique du Congo

Le chef de l’Etat Joseph Kabila indésirable dans le processus électoral en République démocratique du Congo, du moins pour le Comité Laïc de Coordination. La plateforme proche de l‘Église catholique congolaise a appelé ce dimanche le président Kabila et l’actuelle Commission électorale à se mettre à l‘écart du processus électoral.

Pour le CLC, Joseph Kabila et la Céni sont des “obstacles” à des élections crédibles et transparentes dans le pays. Une sortie au vitriol consécutive à la publication de la liste provisoire des candidats à la présidentielle et aux législatives par l’organe électoral.

“Le rejet des candidatures de Jean-Pierre Bemba, Adolphe Muzito et consorts est la confirmation et la preuve que le président sortant et sa Céni sont désormais des obstacles majeurs à l’organisation des élections crédibles et inclusives. Le CLC exige leur isolement du processus d’organisation des élections. Le CLC appelle à la mobilisation générale pour sauver le pays et la démocratie”, a tancé Jonas Tshiombela, porte-parole du Comité Laïc de Coordination.

La Cour constitutionnelle en recours

Sur 25 candidatures présentées, la Commission électorale nationale indépendante en a invalidé six, dont celle de l’ancien vice-président Jean Pierre Bemba, récemment acquitté de crimes de guerre et crimes contre l’humanité par la Cour pénale internationale (CPI). La Céni lui reproche notamment sa condamnation pour “subornation de témoin” par la CPI, dans une autre affaire.

Le week-end, l’opposition congolaise s’est également insurgée face à la liste publiée par la Céni.

Les candidats recalés disposent tout de même d’un recours devant la Cour constitutionnelle, seule habilitée à livrer la liste définitive des candidats. L‘élection présidentielle en RDC aura lieu le 23 décembre.

Voir plus