Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

23 morts dans l'incendie d'une prison en Éthiopie

23 morts dans l'incendie d'une prison en Éthiopie

Ethiopie

Ce centre de détention provisoire réputé de haute sécurité abrite des personnalités politiques et des manifestants arrêtés au cours des récentes protestations en Éthiopie. Les causes de l’incendie demeurent pour l’heure inconnues.

Deux bâtiments de la prison de Qilinto à Addis-Abeba, la capitale éthiopienne, ont complétement été ruinés par les flammes. L’incendie qui s’est déclenché le samedi a fait au mois 23 morts selon un bilan du gouvernement appuyé par la presse locale.

>>> LIRE AUSSI : L’UA se prononce sur les violences en Ethiopie

Plusieurs personnalités parmi lesquelles le vice-président du Congrès national oromo, Bekele Gerba, le secrétaire général adjoint de ce parti, Dejene Tufa, le rédacteur en chef du journal en ligne Negere Ethiopia, Getachew Shiferaw, et le défenseur des droits de l’Homme Yonathan Teress figurent sur la liste des détenus de cette prison qui abrite des prisonniers politiques et bon nombre de manifestants arrêtés ces dernières semaines dans le cadre de manifestations anti-gouvernementales. Mais pour l’heure, aucun communiqué n‘évoquent clairement les noms des 23 victimes.

>>> LIRE AUSSI : Manifestations en Éthiopie : plus de 50 personnes tuées, des centaines blessées

La radio d‘État Fana qui avait dans un premier annoncé la mort d’une personne et quelque six blessés, a par la suite déclaré que 21 détenus sont morts de suffocation ou dans la bousculade, tandis que deux ont été abattus alors qu’ils essayaient de s‘échapper. Les rescapés, quant à eux, ont été transférés vers d’autres prisons, quand neuf personnes – des détenus et des policiers – étaient soignées pour des blessures.

>>> LIRE AUSSI : Éthiopie : la colère persiste en région Amhara, la peur aussi

Les raisons de l’incendie n’ont toujours pas été communiquées.

Voir plus