Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Burundi : l'explosion de trois grenades tue au moins une personne

Burundi : l'explosion de trois grenades tue au moins une personne

Burundi

Les déflagrations ont eu lieu à une dizaine de minutes d’intervalles dans la capitale Bujumbura et ont aussi fait cinq blessés, a confié le maire de la capitale.

La situation sécuritaire ne s’améliore pas à Bujumbura au fil des semaines. Trois grenades ont explosé en milieu de journée mercredi dans la capitale faisant six victimes dont un mort selon un bilan provisoire. « Toutes les victimes sont des civils innocents », a commenté le maire Freddy Mbonimpa. Le magistrat municipal a également confié à l’AFP le déroulement des différentes explosions telles qu’il les a perçues. « Deux grenades ont explosé près de la poste centrale, faisant un tué et deux blessés. Une troisième a ensuite explosé près de la BNDE (Ndlr. Banque nationale de développement économique), faisant trois blessés ».

La police est arrivée quelques instants plus tard sur les lieux des événements et procédé à des arrestations d’individus « suspects » selon une source sécuritaire anonyme citée par l’AFP. Pour l’instant aucune revendication n’a été enrégistrée.

La capitale Bujumbura vit sous haute tension depuis la fin du mois d’avril 2015 au moment où le président Pierre Nkuruziza – élu trois mois plus tard – a décidé de se présenter pour un troisième mandat. Une candidature qui est intervenue en violation avec les termes de l’accord d’Arusha selon ses opposants.

Les autorités burundaises ont rejeté les accusations de l’ONG d’Amnesty Internationl sur l’existence de fosses communes dans le pays alors que la situation politique semble s’enliser davantage. Plus de 400 personnes ont déjà été tuées depuis le début de la crise politique tandis que 230 000 autres ont pris le chemin de l’exil, selon des estimations des Nations unies. L’Union africaine qui a menacé dans un premier temps d’envoyer une force d’interposition dans le pays, a finalement opté pour la promotion du dialogue entre les différentes parties du conflit.

Voir plus