Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Elections Nigéria : les jeunes attendent les candidats au tournant

Les jeunes électeurs se sentent plus que jamais concernés par le scrutin présidentiel du 25 février 2023   -  
Copyright © africanews
cleared -

Muhammadu Buhari

Alors que la campagne pour l’élection présidentielle nigériane de 2023 a été officiellement lancée, les jeunes électeurs se sentent plus que jamais concernés par le scrutin et attendent beaucoup des candidats.

Face à une économie en difficulté et une insécurité de plus en plus présente, la nouvelle génération nigériane est attentive au discours des quatre candidats à la succession du président sortant Muhammadi Buhari.

"C'est la première fois que je vote. J'aimerais voir les candidats s'exprimer pour pouvoir choisir la bonne personne pour laquelle voter. Pour cette élection de 2023, nous devons voter correctement, nous devons voter juste et nous devons voter intelligemment." a déclaré une jeune électrice. 

"Cette fois-ci, je ne veux pas me contenter de m'asseoir et de dire que tout ce qu'ils me proposent me convient. Je veux faire ce pas audacieux par moi-même, voir si mon vote comptera ou pas. C'est la raison supplémentaire pour laquelle j'ai décidé que cette année, je dois sortir, obtenir ma carte d'électeur et je vais voter." a affirmé une autre citoyenne. 

Les principaux candidats en lice sont Bola Tinubu, ancien gouverneur de Lagos et pilier du parti au pouvoir, le All Progressives Congress (APC), et le candidat du parti démocratique populaire (PDP), Atiku Abubakar, ancien vice-président, qui en est à sa sixième candidature.

Deux autres candidats contestent la domination de l'APC et du PDP : Peter Obi, un ancien gouverneur d'État qui suscite l'intérêt des jeunes Nigérians, et Rabiu Kwankwaso, un autre ancien gouverneur d'État et ancien ministre.

La campagne a donc commencé mercredi officiellement pour des élections générales qui auront lieu le 25 février prochain. Les analystes craignent que cette période, anormalement longue, laisse la place à des luttes entre les différents partis. Il y a 18 candidats à la présidence, dont une femme. Les électeurs éliront également les membres du Sénat et du Congrès.