Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Economie

business

L'inflation au Nigeria atteint son plus haut niveau depuis 17 ans

L'inflation au Nigeria atteint son plus haut niveau depuis 17 ans
Une femme vend des produits alimentaires sur un marché à Owo, dans le sud-ouest du Nigeria, le 7 juin 2022   -  
Copyright © africanews
Sunday Alamba/Copyright 2022 The Associated Press -

Nigéria

L'inflation des prix à la consommation au Nigeria a atteint son plus haut niveau depuis 17 ans en août 2022, a déclaré jeudi son agence de statistiques, signalant de nouvelles difficultés pour les citoyens et les entreprises de la plus grande économie d'Afrique.

Le Bureau national des statistiques du Nigeria (NBS) a indiqué dans son dernier indice des prix à la consommation que l'inflation a atteint 20,5% en août, contre 19,6% en juillet de cette année et 17% en août de l'année dernière. Il s'agit de la septième augmentation mensuelle consécutive de l'inflation au Nigeria cette année et de la plus élevée depuis 2005.

La hausse de l'inflation est due à "une perturbation de l'approvisionnement en produits alimentaires, une augmentation du coût des importations en raison de la dépréciation persistante de la monnaie et une augmentation générale du coût de production", a déclaré l'agence de statistiques.

Le taux d'inflation des produits alimentaires en août 2022 était de 23,1%, a indiqué l'agence de statistiques, qui a imputé la hausse des prix de certains des produits alimentaires les plus courants au Nigeria, notamment le pain, les céréales et les tubercules.

L'inflation des prix à la consommation, élevée depuis 17 ans, soit plus du double de l'objectif de 9% fixé par la Banque centrale du Nigeria, suscite de plus en plus de craintes de difficultés chez les citoyens et les entreprises du Nigeria, un pays de plus de 200 millions d'habitants.

Bien qu'il s'agisse de la plus grande économie d'Afrique et de l'un des principaux producteurs de pétrole du continent, la corruption, l'insécurité et le manque de bonne gouvernance ont causé des difficultés économiques à de nombreuses personnes dans ce pays d'Afrique de l'Ouest.

Les analystes considèrent également que les "chocs externes" liés à la guerre en Ukraine sont un facteur contribuant à l'inflation croissante au Nigeria. Avec la hausse des prix du pétrole et du gaz, par exemple, "nos chiffres d'importation et le paiement des subventions ont augmenté, ce qui a eu un impact sur le prix de l'essence au détail, qui est essentiel pour les entreprises sur le marché nigérian", a déclaré Ese Osawmonyi, du cabinet de recherche SBM Intelligence, basé à Lagos.

Les problèmes de sécurité qui ont entraîné la mort de milliers de personnes au cours de l'année dernière dans le nord du Nigeria ont également fait grimper l'inflation des denrées alimentaires en limitant les approvisionnements de certains des plus grands États producteurs de denrées alimentaires du Nigeria, avance l'analyste Ese Osawmonyi.

Cela s'ajoute aux craintes que les inondations - qui ont déplacé de nombreux foyers et endommagé les cultures sur d'immenses étendues de terres agricoles dans le nord du Nigeria - n'affectent davantage les prix des denrées alimentaires.

Le marché de la farine est l'un des plus touchés par la hausse de l'inflation au Nigeria. Selon Emmanuel Onuorah, qui dirige une boulangerie à Abuja, la capitale du pays, certaines boulangeries cessent leurs activités en raison de la baisse des bénéfices.

"Les gens ferment", a soutient Emmanuel Onuorah à propos des difficultés rencontrées par les boulangers et d'autres entreprises. "Ce n'est plus rentable pour nous. On se contente de subvenir à ses besoins."

Voir plus