Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Afrique du Sud : vivre sans électricité, un véritable calvaire

Un homme passe devant les tours de refroidissement d'une centrale électrique privée alimentée au charbon à Kempton Park, à l'est de Johannesburg, en Afrique du Sud.   -  
Copyright © africanews
Themba Hadebe/Copyright 2022 The Associated Press. All rights reserved. -

Afrique du Sud

À Soweto, comme partout en Afrique du Sud, les coupures d'électricité ont forcé les habitants à revoir leur priorité. Dans la famille Mfusi, par exemple, la vie est devenue une véritable course contre la montre. 

Avant la tombée de la nuit, il faut arriver à enchaîner les tâches primordiales comme aider les enfants à faire leurs devoirs, une situation qui n'est pas sans conséquence sur l'équilibre de ce foyer. L'Afrique du Sud est en proie à une crise de l'électricité sans précédent.

Pour s'en sortir, le couple a acheté un groupe électrogène qui consomme énormément de carburant en raison des longues heures de coupures. Selon le calendrier d'Eskom, les privations vont jusqu'à 8 heures par jour. Mais comme l'a expliqué Nhlanhla Mfusi, le prix du fonctionnement du générateur, qui prend maintenant la poussière dans son garage, n'est plus rentable.

"Mais maintenant, ne pas avoir d'électricité entre 4 voire 6 heures par jour, c'est extrêmement coûteux, parce que le générateur, aussi, ce n'est pas efficace pour nous. En termes de finance, c'est extrêmement coûteux parce que vous achetez de l'essence pour le générateur, vous achetez de l'essence pour votre voiture parce que vous devez transporter les enfants. Donc on ne peut plus se permettre le générateur, Nhlanhla Mfusi, habitant de Soweto touché par les coupures de courant.

Ces coupures ont joué un rôle crucial dans la contraction de l'économie de 0,7 % au deuxième trimestre 2022, selon l'agence officielle de statistiques sud-africaine StatsSA. Presque tous les secteurs économiques ont été touchés, et les plus grandes entreprises de télécommunications d'Afrique du Sud ont prévenu cette semaine que les pannes continues pourraient commencer à affecter leurs services.

Le président sud-africain Cyril Ramaphosa a annulé son voyage à New York pour assister à l'Assemblée générale des Nations unies et est rentré chez lui pour présider une réunion avec ses ministres.

Eskom avait déjà commencé à mettre en œuvre des coupures de courant de niveau 6, c'est-à-dire un niveau où les entreprises et les foyers sont privés d'électricité pendant plus de 10 heures par jour.

Ce niveau a depuis été ramené à la phase 5, il s'agit des coupures moins importantes, mais qui obligent les Sud-Africains à rester sans électricité jusqu'à huit heures par jour.

Les pannes affectent également d'autres services publics, comme l'approvisionnement en eau dans certaines régions, les pompes électriques s'arrêtant de fonctionner.

Voir plus