Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Libye : mission à haut risque pour le nouvel envoyé spécial de l'ONU

Des voitures passent devant un véhicule détruit, un jour après la fin des affrontements entre les partisans des gouvernements rivaux dans la zone d'al-Zawiyah, 29 août 2022.   -  
Copyright © africanews
MAHMUD TURKIA/AFP or licensors -

Libye

La mission qui attend le nouvel envoyé spécial des Nations Unies en Libye, est pour le moins difficile.

Plus de neuf mois après la démission de Jan Kubis, l’organisation internationale a nommé vendredi son successeur, l’ancien ministre sénégalais Abdoulaye Bathily.

Si le gouvernement de transition libyen s’est opposé à cette nomination dans une lettre envoyé au secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, Abdoulaye Bathily s’apprête pourtant à débuter une tache déterminante dédiée à résoudre la crise politique et économique du pays.

Alors que les affrontements entre groupes armés rivaux se multiplient depuis juillet, la mission du diplomate consistera à organiser un dialogue entre les deux gouvernements afin de planifier des élections.

En effet, depuis l’annulation du scrutin électoral de décembre dernier, et le refus du Premier ministre de transition Abdulhamid Dbeibah de démissionner, le parlement, situé à l’est du pays a décidé de de nommer un premier ministre rival Fathy Bashagha qui cherche à installer son gouvernement à Tripoli.

La nomination d’Abdoulaye Bathily intervient alors que les récents affrontements ont causé la mort d’au moins 45 personnes, et blessé 159 autres.

Mr Bathily a occupé plusieurs postes ministériels au Sénégal, a enseigné l'histoire pendant plus de 30 ans à l'Université sénégalaise Cheikh Anta Diop.

Il a occupé des postes de haut niveau au sein de l'ONU, notamment au Mali et en Afrique centrale, et a été l'expert indépendant chargé de l'examen stratégique de la mission en Libye en 2021.

Voir plus