Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Ouganda : la famine fait des ravages à Karamoja

Akol Anna Grace, infirmière assistante au centre de santé de Kopoth, passe par l'entrée d'une maison pour déterminer l'état de santé d'une famille.   -  
Copyright © africanews
BADRU KATUMBA/AFP or licensors -

Ouganda

Dans la région de Karamoja, en Ouganda, la malnutrition fait des ravages, et touche particulièrement les enfants. Cette mère de famille a laissé la garde de ses jumeaux affamés a son aîné, le temps d'aller vendre du bois pour pouvoir leur acheter à manger. Mais à son retour chez elle, l'un de ses enfants était mort.

"Je suis allée chercher du bois pour le vendre et j'ai demandé au plus grand de rester avec les petits jusqu'à ce que je revienne", raconte Nangole Lopwon. "À mon retour, j'ai vu que l'enfant était mort. Qu'est-ce que je pouvais faire ?" Le petit n'était pas malade. C'est la faim qui l'a tué, même celui-là est au bord de la mort."

À l'hôpital de Kaabong, 25 enfants de moins de cinq ans sont décédés des suites de malnutrition durant les trois derniers mois, malgré des soins médicaux.

"Si nous ne faisons pas quelque chose maintenant, et s'ils survivent par chance, alors nous ne devons pas nous attendre à de très bonnes capacités humaines, à un capital humain dans le futur", explique Meri Jino, président du district de Kaabong. "Parce que ces enfants ne réussiront pas à l'école, ils auront un retard de croissance, et le développement du cerveau et de tout le reste, sera compromis."

Plus de 90 000 enfants et 9 000 femmes enceintes ou allaitantes souffrent de malnutrition aiguë et ont besoin de traitement, selon le dernier rapport d'agences humanitaires.

"En termes de malnutrition aiguë, nous avons connu le pire cette année par rapport aux 10 dernières années", ajoute Alex Mokori, spécialiste de la nutrition à l'UNICEF. "Nous lions cela aux problèmes engendrés par le changement climatique, nous avons également connu des pics d'insécurité croissante ainsi que des maladies infantiles courantes."

Le changement climatique aggrave un peu plus la situation des habitants, qui font actuellement face à une période de sécheresse après avoir subi de fortes inondations l'an dernier.

Voir plus