Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Somalie : le président Farmajo est candidat à sa réélection

Le président somalien Mohamed Abdullahi Mohamed, connu sous le nom de Farmajo, au Conseil consultatif national sur les élections à Mogadiscio, en Somalie, le 27/05/21.   -  
Copyright © africanews
ABDIRAHMAN YUSUF/AFP or licensors -

Somalie

Le président somalien Mohamed Abdullahi Mohamed plus connu sous le nom de Farmajo a annoncé sa candidature aux élections présidentielles, qui se tiendront le 15 mai prochain.

Dans un discours télévisé, le chef de l'Etat a déclaré qu'il briguait un second mandat en "réponse à l'appel du peuple" et pour poursuivre une "voie de progrès et de développement". 

"J'envoie le premier appel aux dignes députés des deux chambres, je demande leurs votes pour gagner ensemble, et développer notre pays et notre peuple, et poursuivre davantage le changement que nous avons poussé depuis février 2017", a-t-il déclaré.

Élu à la présidence en février 2017, le président Farmajo sera opposé à des dizaines de candidats pour le siège suprême.

Parmi les autres prétendants figurent les deux anciens présidents Hassan Sheikh Mohamoud(2012-2017) et Sheikh Sharif Sheikh Ahmed(2009-2012), ainsi que l'ancien Premier ministre Hassan Ali Khaire et le dirigeant de la région pétrolière du Puntland, Said Abdullahi Deni.

Les élections longtemps retardées devaient initialement avoir lieu en février 2021, mais les conflits au sommet de l'exécutif et ceux entre le gouvernement central et certains Etats fédéraux ont retardé le processus électoral.

Les détracteurs du président sortant l'accusent de ne pas avoir tenu ses engagements de 2017 notamment sa promesse d'éradiquer le groupe djihadiste Al-Shabaab en deux ans. Mais pour ses partisans, l'homme politique a présidé à une période de réforme au sein des institutions gouvernementales et a restauré la dignité de la nation.

Face à l'impasse électorale constatée en février 2021, le président Farmajo avait annoncé en avril 2021 vouloir prolonger son mandat pour deux ans. L'annonce avait déclenché des affrontements armés dans la capitale Mogadiscio.

Voir plus