Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

BAL 2022 : faire éclore les talents africains de demain

Babacar Sané, l'un des grands espoirs du basket africain, découvre la BAL à Dakar   -  
Copyright © africanews
BAL -

Sénégal

18 ans et déjà tout d’un grand. Babacar Sané découvre depuis une semaine l'élite du basket africain. Ce pensionnaire de la NBA Academy défend les couleurs du Dakar Université Club dans le cadre du programme BAL Elevate.

Babacar Sané a intégré la rotation du Dakar Université Club à loccasion du tournoi de la conférence Sahara de la BAL. Après 4 journées et malgré trois défaites pour les Etudiants, il cumule 14 minutes de jeu pour un moyenne de 6,7 points par matches et 1,7 rebonds.

"Je pense avoir beaucoup appris en grandissant parce que ce n’est pas facile d’être le plus jeune de l’équipe et de jouer avec des professionnels. J’ai appris à grandir. Ils me donnent beaucoup de conseils dans le jeu. Oui, ça fait rêver de jouer dans une ligue comme si tu jouais en NBA avec des professionnels comme ça. Ça fait rêver et ça nous motive à pousser et à beaucoup plus travailler aussi."

Ils sont douze jeunes issus de la NBA Academy basée à Saly au Sénégal. Venus de six pays, ces talents ont été répartis dans les douze équipes qui se disputent les huit billets pour les play-offs de Kigali à l'Ouest du continent.

La conférence Sahara livrera son verdict la semaine prochaine à Dakar quand le tournoi de la conférence Nil aura lieu au Caire le mois prochain.

L'occasion est donnée à la prochaine génération de participer à la nouvelle ligue professionnelle, de montrer son talent sur une scène internationale.

"Nous pensons que BAL Elevate sera immensément précieux pour les 12 équipes de la BAL et pour les jeunes de la NBA Academy Africa", estime le président de la BAL, Amadou Gallo Fall. "Il existe une synergie naturelle entre la BAL et la NBA Academy Africa, et ce programme offrira une autre voie aux prospects africains d'élite pour atteindre leur potentiel en tant que joueurs et personnes."

"C’est un maillon supplémentaire à leur formation et, pour nous, c’est une façon d’insuffler du talent parce qu’on parle vraiment d’espoirs. Maintenant, on ne sait pas ce que cela va donner, comment vont-ils réagir sur le terrain. Ce sont de jeunes qui ont tous moins de 18 ans, extrêmement talentueux mais est-ce qu’ils vont entrer sur le terrain et montrer autre chose ? Ça on ne sait pas."

Mais les jeunes ont répondu présent, à l’image de Babacar Sané mais aussi des Nigérians Reuben Abuchi Chinyelu (Ferroviario) et Joy Ighovodja (REG), du Marocain Nadir Bennis (AS Salé) ou du Camerounais Charles Loïc Onana Awana (USM). Même leurs ainés sont bluffés comme la star américaine du SLAC de Guinée, Michael Crawford, qui cotoie Saliou Mbaye au quotidien.

"Ils sont bons, ils apportent beaucoup d’énergie et ils sont bien outillés. Le fait que la NBA Academy fasse partie du programme nous aide beaucoup. Donc, je pense que c’est une bonne chose. Ça doit continuer. Je sens qu’ils auront de grandes carrières à l’image des deux qui sont dans mon équipe mais aussi de ceux qui jouent dans les autres."

En attendant de tirer un bilan définitif de leur participation à la BAL, ces jeunes de la NBA Academy ont déjà montré que l’Afrique peut bien compter sur eux pour l’avenir de son basket.

Voir plus