Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

L'ONU traque les mines terrestres au Soudan du Sud

  -  
Copyright © africanews
-/AFP or licensors -

Sud-Soudan

C'est un mission minutieuse et extrêmement dangereuse dans laquelle s'est lancée le service de déminage de l'ONU au Soudan du Sud. Les mines terrestres et les bombes non explosées, vestiges de décennies de guerre civile, sont disséminées sur d'immenses étendues et menacent quotidiennement la population locale qui essaye de reprendre une vie normale.

"Ces objets dangereux, ces mines et ces restes explosifs de guerre et de conflit constituent une menace réelle pour la population du Soudan du Sud et les déminer est une question de vies et de moyens de subsistance", explique Fran O'Grady, chef du programme d'action contre les mines. "On veut s'assurer que les filles, les garçons, les femmes et les hommes à travers le pays puissent se déplacer sereinement sans la menace d'explosions."

Dans le village de Gondokoro, à quelques kilomètres de la capitale Juba où le service de déminage de l'Organisation des Nations unies (ONU) évacue quotidiennement des restes d'explosifs, on se charge également de former la population locale en lui apprenant à éviter les principaux pièges.

Des milliers de victimes

"Les mines terrestres ont été plantées dans différentes zones du sud du pays mais la guerre s'est ensuite propagée dans la province d'Equatoria et les combats ont fait rage que ce soit à l'est, au centre ou à l'ouest. Donc la menace pour la population se trouve un peu partout " assure Barach Kurkurch, Président de l'Autorité nationale de l'action contre les mines.

John Edward qui récupère le bois pour fabriquer du charbon, explique de son côté que "depuis que des mines ont été identifiées dans la région, les habitants de Gondokoro ont peur désormais d'aller dans la brousse pour les travaux quotidiens. Nous ne sommes ici que grâce à l'aide de Dieu".

Selon les derniers chiffres fournis par le service de l'action antimines des Nations unies (UNMAS), 1 404 personnes ont été tuées par des mines terrestres ces dernières années, dont plus de 250 enfants, et 3 730 ont été mutilées.

Voir plus