Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Ouganda : pénurie de carburant à cause des restrictions anti-Covid-19

Une vue générale d'une station-service Total à Kampala, en Ouganda, le 28 janvier 2020.   -  
Copyright © africanews
YASUYOSHI CHIBA/AFP or licensors -

Ouganda

Une pénurie de carburant fait grimper les prix du précieux liquide dans les stations-service en Ouganda. La raison, le ralentissement des camions de carburant et autres marchandises bloqués dans d'énormes embouteillages à la frontière avec le Kenya. Conséquence de cette situation : des hausses des tarifs de taxi et de bus ont été signalées dans de nombreuses régions du pays.

Des amis m'ont appelé pour me dire qu'ils avaient essayé d'aller dans d'autres stations-service et qu'ils ne pouvaient pas obtenir de carburant. Et beaucoup de voitures sont garées en ce moment, c'est une situation très importante, ce n'est pas seulement une blague, explique un habitant de Kampala.

Selon les autorités, ces retards à la frontière, pour l'entrée en Ouganda, étaient dus à un scanner défectueux utilisé par les douaniers pour contrôler les véhicules et à des problèmes concernant le Covid-19.

" Hier, j'étais dans une des banlieues près de Kampala et j'ai pris un litre d'essence à 12 000 (shillings ougandais = 3,40 $). Oui 12 000 et je me suis dit. Qu'est-ce qui se passe dans ce pays. C'est trop élevé, je n'ai jamais vu les prix du carburant monter à ce point, souligne un chauffeur de moto-taxi.

Selon plusieurs, des centaines de camions bloqués à la frontière attendent toujours le feu vert des douanes et des équipes réalisant les tests pour le Covid-19 à Malaba, le point de passage frontalier.

Suspension des tests

Le gouvernement ougandais a annoncé mardi la suspension des tests de détection du Covid-19 obligatoires à sa frontière avec le Kenya, après que cette mesure a provoqué d'énormes embouteillages de camions et perturbé l'approvisionnement du pays en carburant.

Les ralentissements à la frontière ont commencé fin décembre lorsque des chauffeurs de camions ont organisé des manifestations pour protester contre les frais des tests de détection du Covid-19 imposés par l'Ouganda.

Ces frais ont ensuite été supprimés mais les retards ont persisté en raison, selon les camionneurs, de la lenteur des tests et des procédures de contrôle de douane

Voir plus