Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Ethiopie : des civils volontaires prêts à défendre Addis Abeba

Des recrues civiles défilent à Addis Abeba, Ethiopie   -  
Copyright © africanews
cleared -

Ethiopie

En Ethiopie, des milliers de volontaires ont défilé devant les foules à Addis Abeba.

Après avoir achevé leurs deux jours de formation militaire, ces recrues civiles sont prêtes à défendre la capitale éthiopienne contre les forces tigréennes qui gagnent du terrain.

Le nombre de volontaires qui s’inscrivent pour défendre la capitale augmente au fur et à mesure que la guerre entre l’armée éthiopienne et les combattants de la région nord du Tigré se rapproche.

Dix autres défilés comme celui-ci sont organisés à Addis Abeba.

" L'Éthiopie l'emportera. Ils sont très peu nombreux, nous avons trop de monde pour eux. Nous sommes unis, nous sommes unis et nous faisons avancer l'Éthiopie ensemble." a délaré Buzena Abdulkadir, président du conseil municipal d'Addis-Abeba.

A Addis Abeba, des officiers citoyens patrouillent la nuit à la recherche de membres potentiels du Front de libération du peuple tigréen (TPLF). Lorsque leurs recherches aboutissent ces derniers sont arrêtés.

Cette situation préoccupe les Nations Unies qui affirment que la majorité des détenus incarcérés sont des personnes issues de l’ethnie tigréenne.

"Oui, nous avons trouvé des sympathisants et des membres du TPLF, nous les avons trouvés cachés dans une maison ensemble. Ils ont tous été placés en détention." a révéléMesfin Zerfu, organisateur communautaire des officiers citoyens.

Plus de 1 000 personnes ont été détenues au cours des deux dernières semaines selon les Nations Unies.

Un nombre qui est sans doute sous-estimé i l’on en croit ce témoignage d’un membre tigréen éminent qui a souhaité rester anonyme : "Vous ne pouvez pas utiliser votre langue à l'extérieur. Si vous le faites, vous serez détenus, vous serez emmenés. Tous sont considérés comme des membres du TPLF, que vous ayez d'autres idées ou opinions politiques, ...vous serez considérés comme des membres du TPLF."

L’état d’urgence qui renforce les pouvoirs de la police a été déclaré pour six mois à Addis Abeba.

Depuis que ce conflit a débuté il y a un an , des milliers de personnes ont été tuées.

Voir plus