Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Rwanda : Du street art contre la pandémie

Jimmy Rolland du collectif Kurema   -  
Copyright © africanews
AP Photo -

Rwanda

Au Rwanda, le street art n’est pas qu'une forme d’expression, mais aussi une arme de prévention dans la lutte contre la pandémie de coronavirus.

A Kigali, Jimmy Rolland remplit les rues de la capitale d’un arc-en-ciel de couleurs.

Armé de pinceaux et de bombes aérosol, il se lève chaque matin et décore les murs avec ses tableaux pour faire passer un message de santé publique. « Dans mes peintures, j'encourage les gens à rester forts. A toujours porter un masque. Et de toujours espérer que ça ira mieux", déclare-t-il.

Jimmy Rolland fait partie de Kurema, un collectif qui utilise l'art de rue pour sensibiliser la population sur des thématiques de santé publique, avec des messages d’espoir et de résilience pour la communauté. Ce tableau est l'une des neuf peintures murales qui ont été réalisées jusqu'à présent dans tout Kigali. « Ce virus veut attirer l'attention. Vous devez le voir. C'est pourquoi j'utilise des couleurs fortes pour attirer le regard. Pour qu’on prête attention à mon message. »

Collectif Kurema

Depuis début juillet, les 14 artistes de ce collectif se rencontrent au préalable pour décider des créations et de leur mise en place. Le groupe choisit des lieux très fréquentés de la capitale et obtient l'autorisation des propriétaires des bâtiments avant de se lancer.

Pour Willy Karezi, membre du collectif, les créations sont un travail d'équipe. « Nous ne pensons pas que l’idée n’appartient une seule personne. Nous discutons, et prenons des décisions ensemble. Ensuite nous mettons en pratique ce dont nous avons parlé, dans les moindres détails, parce que nous un message spécifique à faire passer".

Financé par le gouvernement rwandais et les ambassades israélienne et allemande, le collectif Kurema aspire à ce que ses peintures aideront à changer les comportements de la population. Après la pandémie, le groupe souhaite se focaliser sur la protection de l'environnement.

Judith Kaine, la fondatrice de Kurema, ne cache pas son enthousiasme sur la dimension sociale de cette forme d'expression. « On espère que les œuvres d’art, que la diffusion de la voix des artistes et leurs messages créatifs dans la société peuvent aider à atteindre le public avec ce message de changement de comportement".

Le Rwanda a enregistré plus de 4 200 cas COVID-19, dont 18 décès. Des mesures strictes sont en place pour lutter contre la pandémie, notamment le port du masque et un couvre feu à 19h.

Voir plus