Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

RDC - Alternance : la Lucha veut continuer la lutte contre Kabila

RDC - Alternance : la Lucha veut continuer la lutte contre Kabila

République démocratique du Congo

La Lutte pour le changement (Lucha), mouvement citoyen en République démocratique du Congo entend oeuvrer pour que l’ancien président Joseph Kabila paie pour les forfaits de sa gouvernance. Auront-ils les mains libres ?

La République démocratique du Congo a vécu ce jeudi un moment historique. Le plus grand pays d’Afrique sub-saharienne a enfin connu sa première alternance démocratique, avec à la solde le départ du président Jospeh Kabila qui a passé le relais à Félix Tshisekedi.

Grand artisan de ce changement pacifique de régime, Lutte pour le changement (Lucha) n’entend pas s’arrêter là. Pour le mouvement citoyen, il est désormais temps que le désormais ex-président Joseph Kabila paie pour “[ses] crimes de sang et crimes économiques”, a-t-il écrit sur son compte Twitter.

La Lucha a, en effet, longtemps décrié la mainmise du clan Kabila sur l‘économie du pays, ainsi que la répression dans le sang des manifestations pacifiques qui ont marqué les marches pour une transition démocratique. Dès lors, le mouvement citoyen entend “veiller à ce que les sacrifices et la mémoire de tous les martyrs de la démocratie congolaise soient reconnus et honorés” ; et “veiller en amont à la régularité et fiabilité des futures élections”.

>>> LIRE AUSSI : Société civile en RDC : sa naissance, son parcours, ses combats

Opinion divisée

S’il reste des Congolais, fervents admirateurs de la cause de la Lucha qui estiment que chacun doit payer de ses actes, soit-il de l’opposition ou de la majorité, il n’en demeure pas moins des sceptiques qui estiment qu’il faut laisser la RDC savourer ses rares moments de paix politique.

“Cher Lucha, je comprends que votre combat est noble, mais ça, ça devient de l’acharnement!!! Allez-vous continuer à accuser Kabila pour tout ? Même de quitter le pouvoir ! Il est aussi un Congolais et mérite d’être respecté”, écrit par exemple l’internaute Jessy Eljadael sous un poste de la Lucha.

“J’espère qu’ au-delà de la guerre vous participerez à la reconstruction du pays en n‘étant pas acteur de la critique mais acteur du changement des mentalités”, ajoute un autre internaute.

Quoi qu’il en soit, l‘échiquier politique tel qu’il se dessine actuellement en RDC risque de donner peu de marge de manœuvre à tous ceux qui espèrent faire payer Joseph Kabila pour sa gouvernance. Non seulement l’ancien camp présidentiel conserve une large majorité à l’Assemblée nationale. Mais en plus, une thèse persistante appuyée par des documents de l’AFP laisse, en effet penser qu’un accord a été passé entre le nouveau président Félix Tshisekedi et son prédécesseur pour un partage du pouvoir.

Voir plus