Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

RDC : ce que fait Kabila pendant que son dauphin est en campagne électorale

RDC : ce que fait Kabila pendant que son dauphin est en campagne électorale

République démocratique du Congo

Bien que n‘étant pas candidat aux élections du 23 décembre prochain, le président de RDC est lui aussi sur le terrain. Partout où il passe, Joseph Kabila invite ses compatriotes à promouvoir la paix avant, pendant et après les joutes électorales.

Très souvent d’anciens présidents battent campagne pour les candidats de leurs partis aux élections. À l’instar de Barack Obama qui, en 2016, n’avait pas ménagé son énergie pour persuader les Américains de voter pour Hilary Clinton.

Option un peu différente pour Joseph Kabila. Alors que son dauphin Emmanuel Ramazani Shadary vient d’achever une tournée de trois jours dans le nord-ouest où il a promis entre autres la réhabilitation d’un barrage hydroélectrique, le président congolais, séjournait, lui, au sud-est du pays.

À Mbujimayi, capitale de la province du Kasaï-oriental, Joseph Kabila a fait un don d’une enveloppe de 5 millions de dollars afin de relancer les activités de la Société Minière de Bakwanga (MIBA), une entreprise parapublique (80 % État) au bord de la banqueroute en raison entre autres d’une dette de plus de 200 millions de dollars.

Mais, si des observateurs estiment que ce don est une opération de charme au profit de Shadary, ses proches pensent au contraire que Kabila est en pleine campagne pour la paix. Car expliquent-ils, le président congolais ne veut pas que la paix soit troublée du fait des élections du 23 décembre.

La paix pendant les élections

« Les élections apaisées, le plus beau cadeau que le président Joseph Kabila compte laisser à la nation », a déclaré une source proche du dirigeant congolais citée par le site digitalcongo.com. « Il y aura sûrement des mécontents, mais il ne faudra pas que ces mécontents sèment le désordre et le chaos », a averti le président congolais lors des échanges avec des sages, des étudiants et des enseignants.

C’est sans doute le même discours qu’il tiendra ce vendredi à Kalemie dans la province voisine du Tanganyika. Le message est donc clair. Kabila n’entend pas accepter que ce « bel » héritage politique qu’il est en passe de léguer à son peuple soit dévoyé ou gâché.

Arrivé au pouvoir en 2001 suite au décès de son père Laurent Désiré Kabila, tombeur de Mobutu en 1997, Joseph Kabila avait été élu en 2006 avant d‘être réélu en 2011 pour un deuxième et dernier mandat d’après la constitution qui interdit un troisième mandat de suite.

Après le glissement à deux reprises du calendrier électoral (2016 et 2017), Kabila a finalement renoncé à la course à la présidentielle en août dernier.

>>> LIRE AUSSI : RDC : la Majorité choisit Ramazani Shadary pour la présidentielle

Et si ces élections peuvent se tenir, elles devaient favoriser la toute première alternance pacifique de l’histoire de RDC.

>>> LIRE AUSSI : RDC : que fera Kabila après le pouvoir ?
>>> LIRE AUSSI : Élection en RDC : ce qui reste à faire après le retrait de Kabila
>>> LIRE AUSSI : Joseph Kabila félicité par ses homologues d’Afrique centrale
Voir plus