Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

RDC : marée humaine à Kinshasa pour accueillir Tshisekedi et Kamerhe

RDC : marée humaine à Kinshasa pour accueillir Tshisekedi et Kamerhe

République démocratique du Congo

Ils sont arrivés à Kinshasa, ce mardi. Félix Tshisekedi et son allié Vital Kamerhe, plus complices que jamais se sont même offert un bain de foule à leur descente d’avion. Pour eux, c’est le début d’une campagne électorale lancée depuis une semaine. Sourire affiché, ces alliés rêvent désormais d’une victoire le 23 décembre.

Accompagnés de milliers de partisans, ils ont mis toute l’après-midi pour parcourir la quinzaine de kilomètres entre l’aéroport de Ndjili et la commune de Limete, où se trouve le domicile du candidat Tshisekedi et le siège de son parti, l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS).

“Vous avez vu les derniers sondages d’un institut très sérieux, américain, qui nous place Vital Kamerhe et moi en tête des intentions de vote avec plus de 50 % de ces intentions-là. Avec le ralliement que nous allons occasionner, je crois que nous dépasserons, nous atteindrons carrément les 60 % de l‘électorat”, a affirmé à son retour Félix Tshisekedi, candidat désigné de l’UDPS.

Son allié Vital Kamerhe, avec qui il a scellé une coalition vendredi dernier à Nairobi ne dit pas autre chose. Cet ancien président de l’Assemblée nationale et ex-directeur de campagne de Joseph Kabila pour la présidentielle de 2006 passé à l’opposition depuis 2011, dit espérer aujourd’hui l’alternance. “Nous avons tous le même objectif : apporter l’alternance le 23 décembre 2018. Nous sommes fatigués de voir notre peuple souffrir”, a-t-il asséné.

Selon leur accord, en cas de victoire du candidat Félix Tshisekedi, Vital Kamerhe sera promu au poste de Premier ministre. Un ticket gagnant qui, disent-ils, redonnera espoir au peuple congolais. Cependant, derrière cet optimisme, la réalité est tout autre. Devant eux, se dressent des candidats comme Emmanuel Shadary, le candidat de la Majorité présidentielle ou encore Martin Fayulu – désigné par une coalition de l’opposition de laquelle se sont retirés en moins de 24 heures Tshisekedi et Kamerhe -, qui veulent eux-aussi succéder à Joseph Kabila.

Voir plus