Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

La lutte anti-corruption, l'atout séduction de Buhari pour réconquérir le Nigeria

La lutte anti-corruption, l'atout séduction de Buhari pour réconquérir le Nigeria

Nigéria

On ne change pas une équipe qui gagne, a-t-on coutume de dire. Alors qu’il brigue un nouveau mandat à la présidentielle du Nigeria, l’actuel chef de l’Etat Muhammadu Buhari fait appel à un thème qui lui a ouvert les portes du succès en 2015.

Le projet de société de Muhammadu Buhari est connu. Ce manifeste communiqué ce dimanche fait la part belle à une campagne de lutte contre la corruption qui lui avait permis, en 2015, de renverser le parti au pouvoir dans les urnes. Une première pour un candidat de l’opposition.

Tout au long de son mandat qui s’achève, le dirigeant nigérian a dès lors initié une traque aux fonctionnaires corrompus et anciens membres du gouvernement. Les fonds tirés de cette campagne anti-corruption, de même que les revenus du gouvernement ont été placés sur un compte à la Banque centrale, dénommé compte unique du Trésor.

La pratique avait alors permis de maintenir à flots les caisses de l’Etat, amenuisées par la chute des cours du pétrole qui constitue la principale source de devises du Nigeria, a souligné M. Buhari.

>>> LIRE AUSSI : Au Nigeria, Buhari pris entre deux feux

“Nous sommes déterminés à approfondir le travail que nous avons entamé au cours de ce premier mandat afin que les actifs et les ressources du pays continuent à être organisés et utilisés de manière à faire du bien au peuple”, a-t-il déclaré, assurant que le Nigeria avait une chance de marquer “une rupture avec son passé de corrompu qui ne favorisait que quelques opportunistes”.

Ce message pourrait toutefois être nuancé par les résultats de la lutte contre la corruption au Nigeria ces quatre dernières années. Si des fonds ont certes été recouvrés, il n’y a eu aucune condamnation significative pour corruption. Pour l’opposition, notamment, il ne s’agit pas plus que d’une chasse aux sorcières à l’endroit de ses membres, menée par le parti au pouvoir. Des accusations démenties par Abuja.

Outre la lutte contre la corruption, Muhammadu Buhari promet de relever le niveau de l‘éducation et de la formation professionnelle.

>>> LIRE AUSSI : Présidentielle au Nigeria : les Igbos voteront-ils pour Buhari ?
Voir plus