Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Le Soudan du Sud veut se bâtir une nouvelle capitale

Le Soudan du Sud veut se bâtir une nouvelle capitale

Sud-Soudan

Dans quelques années, Juba pourrait ne plus être la capitale administrative et économique du Soudan du Sud. Les autorités du pays ont en projet de bâtir une nouvelle capitale qui concentrera tout le pouvoir exécutif.

C’est dans l’Etat des Lacs que le gouvernement sud-soudanais imagine sa future capitale. Dénommée Ramciel, elle devrait prendre forme dans ce qui était jusqu’alors un parc animalier qui a abrité une bonne population de rhinocéros.

À l’annonce du projet ce mercredi, les autorités du pays ont justifié leur choix par la nécessité de permettre à la population d’avoir un accès plus aisé au gouvernement. “Nous ne sommes pas censés avoir notre capitale près des frontières. La capitale est le centre de tout et elle doit être facile d’accès pour tout le monde”, a expliqué le porte-parole du gouvernement, Michael Makuei.

À l’en croire, la planification initiale du projet coûtera dans les 5 millions de dollars que le Maroc s’est engagé à prendre en charge. Quant à l’exécution des travaux, elle a été confiée à des ingénieurs sud-coréens. Ces derniers se rendront cette semaine même, avec leurs collègues marocains sur le nouveau site pour commencer à délimiter les zones pour les routes, les services publics, les zones résidentielles, les marchés ou encore les installations gouvernementales, a-t-il ajouté.

>>> LIRE AUSSI : Soudan du Sud : Machar à Juba, une première depuis plus de deux ans

Un projet faramineux ?

Le transfert de la capitale Juba vers l’Etat des Lacs, est un projet vieux de plusieurs années, avant même que le Soudan du Sud n’obtienne son indépendance du Soudan, en 2011, a assuré le gouvernement. Toutefois, c’est seulement lors de sa visite au Soudan du Sud en février 2017 que le roi du Maroc Mohamed VI a pris l’engagement d’y contribuer. Dans les faits, Juba devrait rester le hub commercial, judiciaire ou législatif du Soudan du Sud. Seul l’exécutif sera transféré à Ramciel.

Pays ravagé par la guerre depuis 2013, le Soudan du Sud s’est offert en septembre une autre tentative de sortir de la crise qui a déjà fait près de 400 000 morts. Les parties belligérantes ont, en effet, paraphé un accord sur un partage de pouvoir, mais les espoirs en cet énième accord restent limités.

Aujourd’hui, dans cet Etat de presque chaos, l‘éventualité d’une nouvelle capitale fait grincer les dents. Pour beaucoup, comme l’analyste Augustino Ting Mayai, chercheur à l’Institut Sudd de Juba, la priorité devrait être donnée aux infrastructures, à l‘éducation, ou à la relève de l‘économie.

>>> LIRE AUSSI : Le président zimbabwéen propose d’offrir un terrain de golf à Donald Trump
Voir plus