Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Éthiopie : des militaires manifestent pour l'augmentation de leur solde

Éthiopie : des militaires manifestent pour l'augmentation de leur solde

Ethiopie

Des soldats éthiopiens sont descendus ce mercredi 10 octobre dans la rue pour réclamer la revalorisation de leur solde. Une doléance à laquelle le Premier ministre Abiy Ahmed entend « répondre sous peu ».

Ce sont des soldats déployés à Burayu pour contenir la vague de violences interethniques qui ont lieu ces derniers temps dans cette banlieue d’Addis-Abeba, la capitale.

Selon ETV, la chaîne de télévision de service public, la centaine de soldats arrivés ce matin à la primature, ont demandé des « augmentations de salaire et une restructuration des opérations militaires ».

Des doléances apparemment prises en compte par le Premier ministre Abiy Ahmed qui les a reçus. D’après Fitsum Arega, son directeur de cabinet, le Premier ministre « a écouté leurs désidérata et a promis de régler le problème sous peu ». Toutefois, Abiy Ahmed leur a reproché « la mauvaise procédure » utilisée pour faire valoir « ces revendications tout à fait légitimes ».

Ahmed pas du tout insensible

Dans un tweet, Ahmed a même plaisanté en disant qu’il a demandé de faire des pompes. « J’ai senti une sorte d’intimité entre eux et moi et j’ai compris parfaitement bien leurs problèmes, car j’ai été moi-même soldat », peut-on lire dans le tweet.

Et pendant ce temps, l’internet était coupé sur toute l‘étendue du territoire. Question d’empêcher la circulation de fausses images sur les réseaux sociaux, d’après les explications d’ETV.

Depuis son accession au pouvoir en avril dernier, Abiy Ahmed exécute un vaste programme destiné à réformer tout l’appareil institutionnel de son pays. Parmi ces réformes, l’abandon des accusations de terrorisme à l’endroit des groupes rebelles.

Sans oublier la paix dans la sous-région en mettant fin à près de 20 ans de conflit frontalier avec le voisin érythréen.

Mais, les violences interethniques pourraient faire dérailler le train des mesures réformatrices que le leader de 42 ans entend mettre en œuvre dans son pays.

>>> LIRE AUSSI : En Ethiopie, les réformes Ahmed mises à mal par les conflits interethniques
>>> LIRE AUSSI : Comment Abiy Ahmed a transformé l’Ethiopie en 100 jours
>>> LIRE AUSSI : Éthiopie : il était une fois, l’accord de paix conclu avec le groupe terroriste, l’OLF
Voir plus