Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Francophonie : Louise Mushikiwabo et Michaëlle Jean s'affrontent en Arménie

Francophonie : Louise Mushikiwabo et Michaëlle Jean s'affrontent en Arménie

Paul Kagamé

C’est en Arménie, jeudi et vendredi qu’aura lieu, l‘élection au poste de secrétaire général de la francophonie en marge du 17è sommet de cette institution.

Ce scrutin aura une couleur féminine, car deux femmes sont en lice : la Canadienne Michaëlle Jean et la Rwandaise, Louise Mushikiwabo. Cette élection s’apparente aussi à un duel entre le Rwanda et le Canada pour le contrôle de l’OIF avec moult arbitres et pas des moindres.

Candidate du continent africain, l’actuelle ministre des affaires étrangères du Rwanda bénéficie presque naturellement, du soutien de l’union africaine, mais pas que, Louise Mushikiwabo est aussi soutenue par la France et son président Emmanuel Macron. Même si son pays a remplacé le français par l’anglais comme langue obligatoire à l‘école en 2008.

La Rwandaise profite cependant de ce qu’il serait convenu d’appeler, la prime à la réconciliation entre son pays et la France. Loin du gel post-génocide. On assistera donc aussi, à un duel entre la France et le Canada. La secrétaire générale sortante, bénéficiant du soutien de son pays.

Mushikiwabo boudée par certains Français

Dans cette bataille, on sort tous les arguments, même démographiques, avantage à la Rwandaise sur ce terrain, 85 % des francophones vivront en Afrique en 2050 sur un total de 700 millions selon l’OIF. De quoi amener Emmanuel Macron a déclaré « l’avenir de la francophonie est en Afrique ».

Mais, la candidature de Louise Mushikiwabo est loin de faire l’unanimlité au sein du monde francophone. D’anciens ministres français récemment boudé la candidature rwandaise au secrétariat général de l’OIF. C’est le cas de Pierre-André Wiltzerk qui déclarait au micro de RFI que le Rwanda n‘était pas un exemple à suivre en matière de démocratie.

>>> LIRE AUSSI : OIF : d’anciens ministres français contre la candidature rwandaise

Le président rwandais Paul Kagame est souvent mis en cause par des ONG dans la violation des droits de l’homme en dépit de progrès économiques enregistrés sous son règne depuis le génocide de 1994.

>>> LIRE AUSSI : Secrériat général de l’OIF : le Rwanda en opération de charme à Yaoundé
>>> LIRE AUSSI : OIF : les plans de la candidate rwandaise Louise Mushikiwabo