Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Economie

business

Piquée au vif, Dubaï appelle les investisseurs étrangers à se méfier de Djibouti

Piquée au vif, Dubaï appelle les investisseurs étrangers à se méfier de Djibouti

Djibouti

<p><strong>L’entreprise de gestion de ports dubaïote Dubai Ports World réaffirme par ailleurs sa détermination à continuer “toutes les procédures légales” pour défendre ses droits sur le terminal à conteneurs de Doraleh.</strong></p> <p>Le communiqué diffusé par le gouvernement de Dubaï en réaction à la nationalisation du terminal à conteneurs du port de Doraleh est offensif : il réaffirme les droits de DP World sur Doraleh, rappelle les décisions de jusitice en sa faveur et s’attaque violemment à la probité de Djibouti.</p> <p>Sur le dernier aspect, Dubaï appelle “les investisseurs à travers le monde [à] penser à deux fois avant d’investir à Djibouti”. L‘émirat accuse Djibouti de ne pas respecter pas les accords juridiques et de ne pas hésiter pas à les plier à sa volonté sans concertation. Une référence à la décision prise lundi par le gouvernement du pays de la Corne de l’Afrique de prendre le contrôle du port de Doraleh.</p> <h4> <span style="color:#d1420a;"><span class="caps">LIRE</span> <span class="caps">AUSSI</span></span> <a href="http://fr.africanews.com/2018/09/11/djibouti-nationalise-le-terminal-a-conteneurs-du-port-de-doraleh/">Djibouti nationalise le terminal à conteneurs du port de Doraleh</a> </h4> <p>Le 31 octobre rappelle le communiqué, la Haute cour d’Angleterre et du pays de Galle qui donne raison à DP World qui se plaignait d’avoir de fait été privé de ses droits d’actionnaires et de concessionnaire du terminal à conteneurs de Doraleh. </p> <p>Un verdict ignoré par Djibouti, s‘étrangle le gouvernement de Dubai qui constate que le pays a plutôt décidé de créer une nouvelle entité en charge de la gestion de l’ensemble de l’actif du port dimanche, 9 septembre dernier. Une tentative de se défiler selon DP World qui met à l’index une manœuvre dont l’objectif serait de ne pas lui payer des compensations à la hauteur des investissements consentis.</p> <p>En rappel, DP World, l’un des plus importants gestionnaires de ports dans le monde, a signé en 2006 une concession de 50 ans avec le gouvernement de Djibouti pour la gestion du terminal à conteneurs du port de Doraleh. Depuis quatre ans, Djibouti dénonce cette concession qui de son point de vue serait entachée de corruption.</p>
Voir plus