Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Economie

business

Djibouti nationalise le terminal à conteneurs du port de Doraleh

Djibouti nationalise le terminal à conteneurs du port de Doraleh

Djibouti

Le gouvernement djiboutien durcit le ton dans le conflit qui l’oppose à Dubaï et nationalise le terminal à conteneurs du port de Doraleh.

Selon un communiqué diffusé lundi, la nationalisation concerne l’ensemble des actions et des droits sociaux.

En d’autres termes, l‘État djiboutien devient le propriétaire exclusif des 66 % des parts qu’il possédait déjà avant cette nationalisation, mais aussi les 33 % détenus par Dubaï Ports World, plus connu comme DP World.

Fin février déjà, Djibouti avait résilié le contrat de concession du terminal de Doraleh attribué à DP World sur la base d’une concession de 50 ans à partir de 2006.

Le gouvernement de Dubaï, majoritaire dans le capital du géant mondial de la gestion des ports avait saisi la Cour internationale d’arbitrage de Londres qui lui avait donné raison.

Une initiative vivement critiquée dans le communiqué du gouvernement djiboutien de lundi. Selon lui, DP World est décidé à « revenir à Doraleh coûte que coûte et engagé dans une guérilla judiciaire et médiatique contre la République de Djibouti ».

Mais le document prévient :
« La République de Djibouti entend, une fois encore clairement réaffirmer que le terminal à conteneurs de Doraleh ne saurait, en aucune circonstance, revenir sous le contrôle de DP World… Le contrat de concession a été résilié, le personnel et les actifs de la concession ont été transférés à une entreprise publique spécifiquement créée à cet effet et qui gère désormais cette infrastructure ».

Dès 2014, Djibouti avait mis en cause la corruption présumée qui a entouré l’attribution de cette concession à l’entreprise dubaïote.

Plus largement, Djibouti reproche à DP World des volumes d’activité du terminal décevants malgré un environnement favorable dans ce secteur de l’import-export.

Voir plus