Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Afrique du Sud : attaques ciblées contre les migrants africains à Soweto

Afrique du Sud : attaques ciblées contre les migrants africains à Soweto

Afrique du Sud

Une nouvelle vague de violences contre les migrants africains s’est abattue sur l’Afrique du Sud. Les violences ont déjà fait trois morts et provoqué un exode de commerçants étrangers de Soweto vers d’autres zones.

Le township de Soweto a été le théâtre d’un déferlement de violences xénophobes. À l’origine de ces agressions perpétrées contre des migrants africains, les médias locaux citent un incident entre un commerçant somalien et de présumés quidams issus de Soweto.

Le commerçant aurait tiré sur un adolescent et son ami qui tentaient de pénétrer dans son magasin dans la soirée de mardi. Depuis, le township est sens dessus dessous. Selon les médias locaux, les habitants du quartier ont mené des attaques contre des installations étrangères.

Ils accusent en outres les commerçants somaliens de vendre des produits périmés. Une accusation qui n’a été confirmée par aucune autorité, mais le responsable de la sécurité publique de Johannesburg a recommandé aux vendeurs de retirer de leurs étals tout produit contrefait ou périmé, s’ils en avaient.

Une tendance xénophobe récurrente

A la place, les commerçants étrangers du township ont tout simplement préféré fermer boutique ou alors quitter la zone pour éviter d‘être la cible d’attaques. Surtout que trois personnes ont déjà succombé à leurs blessures par balles, ont rapporté les médias locaux sur la base d’un communiqué de la police de Gauteng publié mercredi. Vingt-sept personnes ont par ailleurs été arrêtées, assure le communiqué.

L’Afrique du Sud n’en est pas à son premier incident xénophobe. L’an dernier, de graves violences avaient gagné le pays, ciblant également les migrants étrangers, notamment des Nigérians accusés de trafic de drogue et de proxénétisme. Cette affaire avait suscité des tensions diplomatiques entre Abuja et Pretoria.

>>> LIRE AUSSI : Afrique du Sud/Attaques xénophobes : le Nigeria interpelle l’Afrique du Sud et l’UA
>>> LIRE AUSSI : Violences xénophobes en Afrique du Sud : l’alerte du Congo après la mort d’un de ses ressortissants
Voir plus