Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Violences xénophobes en Afrique du Sud : l'alerte du Congo après la mort d'un de ses ressortissants

Violences xénophobes en Afrique du Sud : l'alerte du Congo après la mort d'un de ses ressortissants

Congo

Les violences xénophobes qui ont lieu ces derniers jours en Afrique du Sud n’inquiètent pas que le Nigeria, pays visiblement ciblé par ces attaques. La République du Congo a également émis des réserves sur cette affaire.

Une circulaire de l’ambassade du Congo à Pretoria rappelle aux ressortissants congolais “partout où ils se trouvent, que les mesures de prudence visant à préserver l’intégrité individuelle de chacun demeurent de rigueur”.

Cette mise en garde intervient alors que la diplomatie congolaise a constaté le “décès tragique de M. Hoven Moussiossio-Souka”, un Congolais basé à Cape Town, le samedi 25 février.

Les circonstances du décès ne sont pas explicitées, mais l’ambassade du Congo affirme avoir sollicité “un concours exceptionnel des autorités sud-africaines” en vue “de déterminer les circonstances exactes du meurtre et établir les responsabilités”.

Ces derniers jours, la ville de Johannesburg a vécu au rythme de violentes manifestations, avec des relents de xénophobie. Plusieurs migrants africains et leurs biens ont été pris pour cibles par des Sud-Africains qui les accusent de trafic de drogue et de prostitution.

L’affaire a pris de telles proportions que le Nigeria a dû interpeller l’Afrique du Sud et la menacer de “graves mesures” si ses ressortissants ne sont pas protégés. Interrogé sur la question, le président sud-africain Jacob Zuma a appelé au calme et nié toute accusation de xénophobie de la part de son pays.

Voir plus