Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Nigeria : au moins 19 morts dans une attaque d'islamistes

Nigeria : au moins 19 morts dans une attaque d'islamistes

Nigéria

Près de 19 personnes ont été tuées dimanche 19 août dans une attaque de militants islamistes contre un village du nord-est du Nigeria. L’absence de mesures d’anticipation des forces de sécurité mise en cause.

Une matinée dominicale dans l’horreur. C’est ce que l’on pourrait comprendre du récit d’Abatcha Umar après l’attaque de militants islamistes contre son village Mailari, dans la région de Guzamala dans l’État de Borno, au nord-est du Nigeria.

Selon cet homme qui fait partie des survivants de l’attaque, les assaillants sont arrivés vers 2 heures du matin. Mais il s’est dit incapable de dire avec précision s’il s’agissait d’un commando de Boko Haram ou des éléments de l’État islamique en Afrique de l’Ouest (ISWA).

En attendant une éventuelle revendication, Abatcha Umar est néanmoins sûr du bilan : 19 villageois tués dont son propre frère. Un travailleur humanitaire dans un camp qui a accueilli les survivants et qui a requis l’anonymat, porte quant à lui, le nombre de morts à 63.

Une sourde oreille de l’armée ?

Et pourtant, explique Umar, « les islamistes ont été repérés dans le village trois jours avant leur attaque. Les habitants ont prévenu les troupes nigérianes stationnées dans la ville voisine de Gudumbali, mais aucune mesure n’a été prise ».

Cette absence de mesure d’anticipation pourrait s’expliquer par de nombreuses situations dont les mutineries et les révocations observées ces derniers temps au sein des forces de défense du Nigeria. De là à faire dérailler le mécanisme de lutte contre les islamistes qui pourtant ont essuyé de sérieux revers au début de cette année.

>>> LIRE AUSSI : Nigeria : découverte sur les médias sociaux d’un réseau de recrutement de Boko Haram
>>> LIRE AUSSI : Nigeria : près de 1000 otages de Boko Haram libérés
>>> LIRE AUSSI : Défait au Niger, Boko Haram sème la désolation au Tchad
Voir plus