Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Ethiopie : les rebelles somalis répondent à l'appel de paix, cessez-le-feu ce dimanche

Ethiopie : les rebelles somalis répondent à l'appel de paix, cessez-le-feu ce dimanche

Ethiopie

Le Front national de libération de l’Ogaden (ONLF) tenté par les sirènes de paix du nouveau Premier ministre éthiopien Abiy Ahmed. Le groupe rebelle vient de déclarer un accord de cessez-le-feu unilatéral qui prend effet ce dimanche même, dès 12h.

Dans un communiqué transmis ce dimanche à la presse, l’ONLF déclare être arrivé à cette décision après avoir examiné l’appel à la réconciliation lancé par le Premier ministre. Un appel, remarque l’ONFL, qui s’accompagne d’actes et de mesures concrets.

“Soulignant le besoin urgent de favoriser un climat de paix qui puisse aider tous les ONLF, le gouvernement éthiopien et les autres parties prenantes s’engagent à résoudre le conflit de longue date sur le territoire somalien (Ogaden)”, peut-on lire dans le communiqué.

Le cessez-le-feu qui entre en application ce dimanche dès 12h00 (heure locale) implique la cessation des opérations militaires menées contre l’appareil sécuritaire éthiopien en territoire somali (Ogaden). À l’inverse, le groupe rebelle somali espère obtenir la pareille de la part du gouvernement éthiopien.

Si cette déclaration apparaît en surface comme un apport à la réconciliation nationale, c’est surtout une allégeance à Addis-Abeba dans le conflit qui oppose le pouvoir central à l’ancien président de la région Somali, Abdi Mahamoud Omar dit Abdi Iley.

Addis-Abeba renforce son pouvoir

Ce dernier a été forcé à la démission par Addis-Abeba après plusieurs jours de tensions début août dans la ville de Djidjiga, principale localité de la région d’Ogaden. Des affrontements entre l’armée fédérale et une force paramilitaire locale ont fait de nombreux morts.

Le ralliement des ONLF, milice indépendantiste qui avait pourtant dénoncé le l’intervention de l’armée fédérale à Djidjiga, est donc un développement majeur dans la vie politique éthiopienne. Etat fédéral, l’Ethiopie semble éliminer progressivement les poches sécessionnistes.

En début de mois, également, le gouvernement éthiopien a conclu un accord de paix avec le Front de libération oromo (OLF). Un groupe rebelle qui opérait dans la région d’Oromia et qui se bat pour l’autonomie de cette région, l’une des plus grandes d’Ethiopie.

>>> LIRE AUSSI : Comment Abiy Ahmed a transformé l’Ethiopie en 100 jours
>>> LIRE AUSSI : Qui sont les Qeerroo, ces jeunes qui troublent le sommeil du gouvernement éthiopien ?
Voir plus