Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Ethiopie : des adieux mouvementés au directeur du barrage de la Renaissance

Ethiopie : des adieux mouvementés au directeur du barrage de la Renaissance

Ethiopie

Le directeur du projet du barrage de la Renaissance en Éthiopie, Simegnew Bekela a reçu des adieux symboliques.

L‘événement a eu lieu dimanche matin au Meskel Square à Addis-Abeba, au même endroit où son corps sans vie a été retrouvé jeudi.

Selon Fana Broadcasting, le corps du défunt ingénieur a été transporté à la cathédrale de la Sainte-Trinité pour les derniers rites funéraires.

L’homme qui était à la tête du barrage phare de la nation a été retrouvé mort dans sa voiture. Des centaines de personnes se sont rassemblées pour assister à la cérémonie solennelle.

Reuters rapporte que les policiers fédéraux participant à la cérémonie ont été forcés de tirer des gaz lacrymogènes pour disperser les manifestants qui réclamaient justice pour le meurtre de l’ingénieur.

Vendredi à Addis-Abeba, la foule s‘était rendue au siège de la télévision nationale en chantant “Non aux meurtres” et “Justice pour Simegnew”. Des centaines de personnes ont également pris d’assaut les rues dans sa ville natale , Gondar.

Mystère sur les causes de l’assassinat

De nombreuses personnes ont déclaré que Simegnew Bekele a été assassiné, bien qu’il n’y ait pas eu de confirmation immédiate de la part des autorités, ni de détails sur les motifs de l’assassinat.

“Nous avons confirmé que l’ingénieur Simegnew Bekele a été abattu …. Il avait une blessure par balle derrière l’oreille droite”, a déclaré Zeinu Jemal, chef de la Commission fédérale de la police éthiopienne, aux journalistes.

Un pistolet Colt a été trouvé dans le véhicule dans le Meskel Square de la ville – un carrefour généralement rempli de véhicules et de piétons pendant la journée.

Un photographe de Reuters a vu des taches de sang le long d’un accoudoir à l’intérieur de son véhicule – un Toyota Land Cruiser en or – avant qu’une ambulance n’emporte le corps.

Le nouveau Premier ministre éthiopien Abiy Ahmed s’est dit “attristé et profondément choqué” par cette mort, a déclaré son chef d‘état-major sur Twitter.

Simegnew était le visage du projet du barrage de la Renaissance, la pièce maîtresse de l‘Éthiopie qui ambitionne de devenir le plus grand exportateur d‘électricité d’Afrique.

L‘Éthiopie a poursuivi le projet malgré l’opposition de l‘Égypte qui craint qu’il n’affecte le débit du Nil, sa principale source d’eau. En juin, les dirigeants de l‘Éthiopie et de l‘Égypte se sont engagés à aplanir pacifiquement leurs divergences.

Le barrage n’est actuellement qu‘à moitié achevé, mais le gouvernement affirme qu‘à terme, il pourra produire 6 000 mégawatts (MW) d‘électricité à la fin des travaux.

Voir plus