Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Sport

sport

[Petite histoire du mondial] Un détail presque oublié de France-RFA en 1982

[Petite histoire du mondial] Un détail presque oublié de France-RFA en 1982

France

Un détail quasiment oublié dans les annales de l’histoire. Il porte sur l’arbitre qui officia la demi-finale du mondial 1982 entre la France et l’Allemagne de l’Ouest. (Re)Découverte.

On se dirige vers la première demi-finale de la 21è Coupe du monde de football qui se joue du 14 juin au 15 juillet en Russie. Elle va opposer ce mardi 10 juillet à 18 heures GMT au Stade de Saint-Pétersbourg, la Belgique d’Eden Hazard à la France de Kylian Mbappé. Un duel qui s’annonce très serré entre les deux voisins qui disposent chacun d’inestimables atouts offensifs.

Toutefois, peu importe le résultat de ce match, on devrait jeter un regard sur ce qu’il s‘était passé lors de la demi-finale du mondial 1982 en Espagne entre la France et l’Allemagne de l’Ouest. Certes, très souvent lorsqu’on parle de ce que les historiens du foot ont appelé « Nuit de Séville », on pense à la victoire aux tirs aux buts de la RFA (5-4), alors que les Bleus menaient 3-1 en prolongation.


Le stade Ramón Sánchez Pizjuán de Séville

Il n’est nul besoin également de rappeler que Battiston grièvement blessé par le portier allemand Harald Schumacher, sortit sur civière et que l’arbitre ne daigna pas attribuer ne fût-ce qu’un carton jaune. Ce n’est pas la peine de revenir sur que ce que nous savons depuis cette fameuse nuit de Séville.

Il y a, par contre, un détail sur l’arbitre que l’on semble oublier. Il n’est pas ici question d‘établir une relation de cause à effet, même si les coïncidences paraissent douteuses. Ce n’est pas non plus indécent que de nous souvenir que c’est l’arbitre néerlandais Charles Corver qui officia ce France-RFA.

Andres Cunha n’est pas Charles Corver

Or, c’est la France qui barra la route aux Pays-Bas à ce mondial espagnol. Mercredi 18 novembre 1981, lors de la dernière journée des éliminatoires du mondial 1982. Les Pays-Bas qui comptabilisaient 9 points avaient besoin d’une victoire pour devancer l’Irlande (10 points) et rejoindre les Diables Rouges de Belgique (11 points) au podium. Avec 8 points, les Bleus tenaient eux aussi à gagner ce match. Grâce aux buts de Michel Platini et de Didier Six, les Bleus se qualifièrent en s’imposant 2-0.

C’est aussi le score infligé le 6 juillet dernier par la France à l’Uruguay en quarts de finale du mondial 2018. Et aujourd’hui, c’est Andres Cunha, un arbitre uruguayen qui officiera la demi-finale entre la France et la Belgique. Comme en 1982 et à l’instar des huitièmes de finale de 2018, la France jouera un match dont l’arbitrage sera assuré par un ressortissant d’une nation qu’elle a écartée dans son parcours.

Mais, les époques ne sont pas les mêmes. Moins encore les acteurs.

>>> LIRE AUSSI : Mondial 2018 : la France renoue avec les demi-finales

>>> LIRE AUSSI : Foot : l’arbitrage vidéo autorisé pour la Coupe du monde

>>> LIRE AUSSI : Karl-Heinz Rummenigge ou le capitaine maudit