Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Sport

sport

Mondial 2018-Huitièmes de finale : du miracle japonais à la révolte belge

Mondial 2018-Huitièmes de finale : du miracle japonais à la révolte belge

Belgique

Dans le cadre des huitièmes de finale du mondial 2018, la Belgique s’est imposée 3 – 2 devant le Japon. Et pourtant, personne ne s’attendait à un résultat aussi serré et à une telle prestation aussi brillante des Japonais.

Les belles histoires s‘écrivent au moment où tout le monde s’y attend le moins ou pas. Mieux quand on se retrouve devant une épreuve difficile à surmonter. La postérité évoquera forcément ce précepte lorsqu’il s’agira de se souvenir de ce match qui a opposé ce lundi 2 juillet la Belgique au Japon en huitièmes de finale de la Coupe du monde 2018.

Et pourtant rien ne laissait entrevoir pareil scénario. De retour des vestiaires, les Blue Samourais se lancent dès les premières minutes, dans une offensive fulgurante vers le camp belge. Lorsqu’en pareille circonstance la défense baisse la garde, ça se paye très cher et cash. En à peine quatre minutes Genki Haraguchi (48è) et Takashi Inui (52è) vont doucher les espoirs de qualification des Diables Rouges.

Mais, c’est mal connaître les protégés de l’Espagnol Roberto Martinez. Blessés au plus profond de leurs entrailles les Belges vont se battre comme de beaux diables de revenir au score en à peine cinq minutes. Grâce à Jan Vertonghen (69è) et Marouane Fellaini (74è).

>>> LIRE AUSSI : La FIFA doit redéfinir le fair-play – Sénégal

Les pendules remises à l’heure, les deux équipes vont se répondre par de foudroyantes offensives dénotant la volonté d’en découdre avec l’adversaire dans le temps réglementaire. Et cette fois-là, ce sont les Diables Rouges qui se montrent réalistes et décisifs lorsqu‘à la suite d’une contre-attaque rondement menée, Nacer Chadli a conclu un centre « chirurgical » venu de la droite pour marquer le but de la victoire dans le temps additionnel (94è).

Un match digne d’une coupe du monde

Pour la troisième fois en six participations, le Japon ne parviendra pas à franchir l‘étape des huitièmes de finale de la Coupe du monde. La Belgique quant à elle, court toujours après une finale en 13 participations dont une quatrième place en 1986 au Mexique. Peut-être ira-t-elle plus loin cette fois-ci. Mais, il lui faudra battre vendredi 6 juillet le Brésil, tombeur du Mexique 2-0 cet après-midi.

Toutefois, l‘élimination a beau faire mal au public japonais, les amoureux du ballon rond retiendront beaucoup plus cette envie et cette passion notées dans les deux équipes de se battre et se surpasser. Ce qui, contrairement à la plupart des matches de ce 21è mondial, a permis aux 22 acteurs d’offrir un football purement passionnant et artistique. « C’est ça un match de coupe du monde ! », s’est exclamé Daniel Mumberé, notre confrère de la rédaction anglaise d’Africanews.

Comme quoi, cette rencontre pourrait entrer dans l’histoire comme le plus beau match de ce mondial russe.

>>> LIRE AUSSI : Mondial-2018 : Lukaku et Kane voient double

Voir plus