Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Nigeria : Buhari institue la journée nationale de la démocratie

Nigeria : Buhari institue la journée nationale de la démocratie

Nigéria

Au Nigeria, la journée du 12 juin de chaque année sera désormais consacrée à la célébration de la démocratie. C’est en effet la date de l‘élection présidentielle remportée par Moshood Abiola mort en prison.

L’annonce a été faite ce vendredi par le ministre de l’Information et de la Culture lors d’un entretien avec des journalistes de l’agence de presse « Punch Newspapers ».

Alhaji Lai Mohammed s’y était rendu pour présenter ses condoléances au personnel de l’organe de presse éprouvé par le décès de leur responsable Gbadebowale Aboderin. « C’est très triste quand la vie d’un jeune homme comme Aboderin est écourtée. C‘était une personne merveilleuse, un jeune homme dynamique et entreprenant qui a fait beaucoup pour amener Punch à un nouveau niveau à la fois en tant qu’entreprise et en tant que journal », a déploré Alhaji Lai Mohammed.

Or, en pleurant Aboderin, le Nigeria semble ne pas s‘être remis de la mort de Moshood Abiola. Cet homme d’affaires, éditeur et philantrope qui remporta la présidentielle du 12 juin 1993. Mais, un scrutin annulé par le général Ibrahim Babangida qui refusa de s’incliner face à la dictature des urnes pour s’imposer par l’argument militaire.

Emprisonné en 1994, Abiola mourra en prison des suites d’une crise cardiaque le 7 juillet 1998 dans une prison d’Abuja. Dans un contexte où toute l’Afrique ou presque était en plein processus de démocratisation suite à la chute du mur de Berlin et au discours de la Baule de François Mitterrand appelant les Etats africains à mettre en place des régimes multipartites, le comportement de Babangida provoqua une vague d’indignations à travers le continent. Et même dans toute la planète.

Vingt-cinq ans après, les Nigérians veulent immortaliser l’icône de leur histoire démocratique. Et Buhari aux avant-postes. « Le président Buhari a fait preuve d’un courage inhabituel en oubliant le 29 mai 2015, date de son investiture à la magistrature suprême. Plutôt en faisant du 12 juin la journée de la démocratie. Tous les amoureux de la démocratie doivent se tenir avec le président sur la décision », a déclaré le ministre Alhaji Lai Mohammed.


Moshood Abiola

Peut-être une manière de préparer la présidentielle de 2019 !

Une sorte de réhabilitation qui intervient à la veille de l‘élection présidentielle en 2019. S’il a déjà traduit sa forte envie de briguer un deuxième mandat de suite, Buhari devrait tout faire pour convaincre ses « camarades » de son parti le « All Progressive Congress » (APC).

>>> LIRE AUSSI : Le parlement nigérian menace Buhari de destitution

Et ce n’est pas tout. L’ancien président de la République (31 décembre 1983 au 27 août 1985) devrait également traduire dans les faits toutes les principales promsses faites lors de la campagne de 2015. Il s’agit notamment de la neutralisation de Boko Haram qui, bien qu’affaibli ces derniers temps, sème la terreur au nord du Nigeria depuis 2009.

Il y a aussi que de violents affrontements entre agriculteurs et éleveurs pour l’accès à la terre secouent les États du centre comme Benue, malgré le déploiement en mars dernier d’un important dispositif militaire censé mettre fin à ces violences.

>>> LIRE AUSSI : Nigeria : 14 tués dans des violences entre éleveurs et agriculteurs dans le centre

>>> LIRE AUSSI : Nigeria : la ville de Bama toujours sous la menace de Boko Haram

Voir plus