Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

RDC : une vidéo célébrant Joseph Kabila fait les choux gras des réseaux sociaux

RDC : une vidéo célébrant Joseph Kabila fait les choux gras des réseaux sociaux

République démocratique du Congo

Une vidéo chantant les louanges du président de la République démocratique du Congo Joseph Kabila a émergé sur les réseaux sociaux. Elle est l‘œuvre de ses partisans qui entendent ainsi “lui dire merci pour ce qu’il a fait pour le pays”.

La vidéo d’une minute 46 retrace notamment le parcours de Joseph Kabila depuis son accès au pouvoir en 2001. Ses partisans y énoncent entre autres la “stabilité” et la “démocratie” qu’il a restaurées dans le pays ; “les infrastructures” qu’il y a bâties et réhabilitées ; “la Constitution” dont il a permis la mise du pied ou encore les fonctionnaires qu’il a “formés”. Mot de fin de cette vidéo, “cet homme (Joseph Kabila) est indispensable pour le Congo”, conclut la voix off.

Un message plein de sous-entendu qu’Adam Chalwe, un responsable du parti présidentiel et coordonnateur de la jeunesse a tenu à expliciter sur les antennes de la BBC. “Nous voulions rendre hommage à un jeune homme comme nous”, a-t-il lancé. “Il (Joseph Kabila) a accompli un certain nombre de choses et nous voulions le remercier pour tout ce qu’il a fait – il y en aura d’autres à venir”, a-t-il ajouté.

>>> LIRE AUSSI : Crise en RDC : ces discussions qui pourraient encore agacer Kinshasa

Alors que la République démocratique du Congo prévoit organiser des élections d’ici décembre 2018, les esprits s‘échauffent sur l’hypothèse d’une troisième mandature que l’on prête au président congolais. Ce dernier ne s’est pas exprimé ouvertement sur la question.

Tensions croissantes

Mais des affiches aperçues dans la capitale Kinshasa, des déclarations de proches du président ou encore la thèse sur la nouvelle éligibilité de M. Kabila reprise sur les réseaux sociaux, font peser des doutes sur le futur présidentiel de l’actuel locataire du Palais de la Nation.

Lundi, le puissant épiscopat congolais a menacé de porter plainte contre un bourgmestre de Kinshasa qu’il accuse d‘être entré dans son siège pour arracher des affiches proclamant : “Pas de troisième mandat présidentiel”, “Pas de révision constitutionnelle”.

>>> LIRE AUSSI : RDC : l’audit du fichier électoral fait débat

“C’est dans mes attributions d’arracher dans la commune de Gombe tout écrit déployé sans mon autorisation préalable ou celle de l’hôtel de ville”, a riposté à la presse le bourgmestre Dolly Makambo.

Le 24 mai, l‘épiscopat avait en outre mis en garde contre des appels en faveur d’un troisième mandat de M. Kabila en RDC, estimant que cette éventualité conduirait à l’“embrassement” de ce pays qui a connu deux guerres ces deux dernières décennies.

Le processus électoral va connaître en juillet une étape décisive avec l’ouverture du dépôt des candidatures à l‘élection présidentielle du 25 juillet au 8 août.

>>> LIRE AUSSI : “RDC : des affiches de Kabila “candidatfont polémique

Voir plus