Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Kenya : le député ayant supervisé « l'investiture» d'Odinga paie une caution de 490 dollars

Kenya : le député ayant supervisé « l'investiture» d'Odinga paie une caution de 490 dollars

Kenya

Arrêté hier après avoir patronné la cérémonie d’investiture de l’opposant kényan Raila Odinga en tant que « président de la République du Kenya », le député Tom Joseph Kanjwang a été libéré ce jeudi. Ce, après versement d’une caution de 490 dollars.

Tom Joseph Kanjwang aurait passé une deuxième nuit consécutive derrière les barreaux. Le député doit sa libération d’aujourd’hui au versement d’une caution de 50 000 shillings kényans (490 dollars) à l’issue de l’audience au tribunal de Ngong à Nairobi. Mais, le député reste sous le collimateur de la justice. C’est le 9 février prochain qu’il comparaîtra de nouveau pour s’expliquer sur la « trahison » dont l’accuse la justice.

Une accusation liée au rôle que Tom Joseph Kanjwang a joué hier lors de la cérémonie de prestation de serment de Raila Odinga en tant que « président de la République du Kenya ». Drapé dans une toge de magistrat et coiffé d’une perruque de juge, Kanjwang a investi Raila Odinga aux fonctions de Chef de l’Etat du Kenya. Alors que l‘événement avait été interdit par les autorités kényanes. Conséquence, le député a été interpellé et présenté à la justice pour trahison.

Mais, pour son avocat, le montant de 490 dollars est si maigre pour un motif aussi grave que la trahison. C’est là toute la preuve “de la trivialité et de la frivolité de ce chef d’accusation”.

De leurs côtés, des ONG de défense des droits de l’homme, des journalistes et des membres de l’opposition ont profité des événements des deux derniers jours, notamment du blocus médiatique et des arrestations comme celle de Kanjwang pour dénoncer les velléités dictatoriales du gouvernement d’Uhuru Kenyatta.

Voir plus