Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

This is Culture

this-is-culture

Noël copte : Éthiopiens et Égyptiens célèbrent l'évènement en toute sécurité à Lalibela

Noël copte : Éthiopiens et Égyptiens célèbrent l'évènement en toute sécurité à Lalibela

Ethiopie

Si en Égypte la fête de Noël est placée ce 7 janvier sous haute sécurité, en Éthiopie, la naissance du Christ ou Gena est célébrée sans hantise de quelque incident. Au grand plaisir des milliers de touristes venus admirer comme d’habitude, le mythique et magnifique sanctuaire de Lalibela.

Bien que bondé toujours de monde, le sanctuaire de Lalibela dans la région Amhara au nord de l‘Éthiopie affiche ce dimanche une image quasiment inhabituelle. Et pour cause, la fête de Noël qui est célébrée le 7 janvier conformément au calendrier julien (de l’empereur romain Jules César) selon la doctrine ou la liturgie copte.

Des chants et danses traditionnels, des prières, des cultes, des séances d’exorcisme,… Ce dimanche, les coptes égyptiens et éthiopiens ont un grand rendez-vous spirituel à Lalibela, un ensemble de onze églises construites dans un rocher à 2 630 mètres d’altitude.

Pour les touristes, athées ou croyants, c’est l’occasion de découvrir l’harmonieuse symbiose entre la tradition locale éthiopienne et la culture judéo-chrétienne. Semblable au hockey le Yegenna Chewata est un jeu qui, selon la légende éthiopienne et des récits juifs, a été pratiqué par les bergers hébreux pendant la nuit de la naissance de Jésus. « Voilà qui me permet de conclure que le hockey n’est pas originaire du Canada !» , s’est exclamé un touriste allemand. C’est aussi l’occasion de découvrir et manger dans des restaurants et hôtels alentour, le « doro wot », un ragoût de poulet préparé lors du Gena.

“On est en sécurité ici”

Mais, si à Lalibela Gena se déroule aujourd’hui dans un climat de sécurité aussi rassurant que celui du Paradis, le Noël de ce 7 janvier est de tous les dangers chez le voisin égyptien.
“J’ai peur pour mes frères restés en Égypte où ils risquent encore d‘être attaqués par ceux qui souffrent de l’intolérance religieuse. Par contre, ici, on est sans crainte. On est en sécurité”, confie un copte égyptien sur place.

Le déploiement d’un important dispositif sécuritaire autour des églises coptes résume la peur de tout un Etat sur l’insécurité dans laquelle vivent aujourd’hui les coptes en Égypte.

En 2017, la province du Nord-Sinaï a été complètement vidée de ses chrétiens en raison de ce que le correspondant de RFI a appelé « épuration religieuse ». Suite à la terreur semée par des jihadistes qui égorgeaient des coptes et brûlaient leurs lieux de cultes, de nombreux coptes égyptiens ont été obligés de fuir leurs domiciles.

La sécurisation des coptes reste donc un défi de taille au pays des Pharaons.

Voir plus