Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Kenya : l'appel de Barack Obama à des élections "pacifiques et crédibles"

Kenya : l'appel de Barack Obama à des élections "pacifiques et crédibles"

Kenya

<h3>Plus que quelques heures avant les élections générales au Kenya. Alors que des craintes de violences surplombent ces joutes, de nombreuses voix ont appelé les Kényans au calme. Parmi elles, celle de Barack Obama, l’ancien président américain.</h3> <p>Né de père kényan, Barack Obama n’a voulu être en reste de ces élections kényanes que certains annoncent mouvementée. Dans un communiqué diffusé ce lundi, l’ancien président américain a appelé “tous les Kényans à s’engager pour des élections pacifiques et crédibles”, et les dirigeants “à rejeter la violence et à respecter la volonté du peuple”.</p> <p>Soulignant dans un communiqué que les Kényans connaissent mieux que personne “les souffrances inutiles” endurées lors de la violente crise de 2007, M. Obama a appelé ces derniers à construire sur les avancées de ces dernières années “plutôt que de les mettre en danger”.</p> <p>A sa voix, s’ajoutent celles de l’ancien président sud-africain Thabo Mbeki, chef de la mission d’observateurs de l’Union africaine, l’ancien secrétaire d’Etat américain John Kerry, à la tête de la mission d’observation du Carter Center, des représentants du parlement européen, et l’organisation régionale Igad qui a également déployé des observateurs pour ces élections.</p> <p>Ce mardi, quelque 19,6 millions de Kényans sont appelés aux urnes pour élire leur président, gouverneurs, députés, sénateurs, élus locaux et représentantes des femmes à l’assemblée. La présidentielle, elle, opposera de nouveau le président sortant Uhuru Kenyatta et le principal opposant Raila Odinga, une affiche qui avait également dominé la présidentielle de 2013.</p> <p>Si les premiers jours de campagne s‘étaient déroulés sans incidents majeurs, les derniers jours, en revanche, ont été marqués par une attaque du domicile du vice-président et l’assassinat d’un haut responsable informatique de la Commission électorale. De quoi faire craindre une reddition des violences postélectorales de 2007, au cours desquelles près de 1 100 personnes avaient trouvé la mort.</p> <p>Depuis, des centaines de Kényans ont commencé à fuir la capitale, Nairobi, pour l’intérieur du pays. Ce lundi, les candidats Uhuru Kenyatta et Raila Odinga ont tenté de rassurer sur leur volonté de voir des élections pacifiques, en appelant leurs électeurs à voter dans le calme.</p>
Voir plus