Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Kenya – élections : les femmes se disent victimes de la marginalisation

Kenya – élections : les femmes se disent victimes de la marginalisation

Kenya

Le Kenya a l’un des plus faibles taux de participation féminine en politique dans toute l’Afrique de l’Est. Aujourd’hui, alors que le pays se prépare à aller aux élections générales du 8 août, elles continuent de lutter pour plus de participation malgré toutes sortes de violation auxquelles elles font face./h4>

La députée kényanne Peris Tobiko est en pleine campagne en vue des élections générales du 8 août prochain.

Elle est l’une des rares femmes députée de la circonscription Est de Kajiado, à 80 km au sud de Nairobi la capitale.

Si les femmes ont la méritocratie ou l'opportunité (...) Elles feraient de grandes choses. Nous ne pouvons pas forcer la loi du genre qui est de 2/3. Ce qu'il faudrait, c'est créer un Un environnement favorable pour que les femmes participent d'avantage à notre politique, à nos affaires...

En 2013, elle est devenue la toute première femme députée Masaï du Kenya. Elle a dû mener plusieurs combats et faire face à des adversaires redoutables selon lesquels la tradition interdit à une femme d’occuper un poste de responsabilités.

Tobiko a déjà été saluée pour l’introduction d’un grand nombre de projets de développement parmi lesquels des forages, et pour sa lutte en faveur de l’autonomisation des femmes et des jeunes filles.

“La façon dont les fonds ont été utilisés à Kajiado East a émerveillé tout le monde. Les gens me demandent si le gouvernement m’a donné des fonds supplémentaires par rapport à ce qu’ont pu obtenir d’autres circonscriptions électorales. Je n’ai pas eu de fonds supplémentaires, j’ai seulement réussi avec ce qui m’a été attribué, et je me suis assurée que cela soit bien utilisé. À déclaré la candidate aux législatives.

Un autre cas, celui de Sarah Korere dont les expériences sont symptomatiques de la haine à l’encontre des femmes qui veulent faire carrière en politique ; insultée, giflée (par un collègue) et maudite par des aînés tribaux. Mais son ambition est la même : briguer un autre mandat à l’Assemblée nationale le 8 août.

“J’ai passé les quatre premières années très difficiles de mon mandat. Et Parfois, j‘étais même menacée. Mon véhicule était pris pour cible et une fois, on m’a tiré dessus au lieu dit Dol Moran, mais cela ne m’a pas encore arrêtée. Raconte t-elle.

Avec 19 % de femmes au parlement , le Kenya a la plus faible représentativité féminine de l’Afrique de l’Est, et les femmes font face à la violence, à l’intimidation et au sexisme.

Elles représentent seulement 16 % des 10 910 candidats qui participent aux élections de mardi prochain, d’après le conseil électoral.

Le combat pour plus de représentativité à été soulevés en 2010 : la constitution garantissait aux femmes un tiers des sièges dans tous les bureaux politiques, mais l’assemblée dominée par les hommes a ralenti à maintes reprises les efforts visant à adopter une loi pour promulguer le quota.

Voir plus