Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Sci tech

sci-tech

Des jambes bioniques greffées sur des chats

Des jambes bioniques greffées sur des chats

Bulgarie

Après la Grande-Bretagne, il y a quelques années, c’est au tour de la Bulgarie de réussir la chirurgie sur des chats ayant perdu un de leur membre. La greffe des jambes bioniques en titane.

Pooh, le chat bionique a de bonnes raisons d’aimer la vie. Il a sûrement été happé par un train, a perdu ses pattes arrières et ses chances de survie étaient minces.

Il été montré a un chirurgien vétérinaire bulgare qui a étudié son cas de plusieurs manières.
La solution la plus classique aurait été de greffer des roues à l’arrière du chat.

Mais Vladislav Zlatinov a décidé de réaliser quelque chose qui n’avait été fait qu’en Grande-Bretagne : greffer des jambes bioniques en titane à ce pauvre chat.

_Quel est le plus gros challenge avec ce genre de chirurgie ? Je dois dire que c’est un challenge à plusieurs égards. Plusieurs choses peuvent ne pas fonctionner même aujourd’hui trois mois plus tard. Ce n’est pas juste une chirurgie avec un résultat final immédiat, c’est tout un processus. Explique le chirurgien Vladislav Zlatinov.

Après cette première chirurgie sur Pooh, Zlatinov en a réalisé trois autres et de plus en plus de chats sont sur liste d’attente.

Avec seulement quelques publications dans des revues scientifiques et aucun impact commercial valable, tout a dû être fait sur-mesure.

À la fin de cette chirurgie complexe, les chats ont des jambes bioniques en titane implantées dans leur corps et des prothèses externes sur leur pattes, comme des chaussures.  

Selon ce chirurgien, c’est désormais la voie à suivre pour de tels handicaps sur des animaux domestiques.

Si nous faisons bien notre travail et que nous faison les meilleures chirurgies, nous donnerons aux patients plus de chance de sauver leur peau. S’il y a plusieurs membres abîmés, on peut leur prodiguer de meilleurs soins possible, et ne pas les laisser sur trois jambes. Ce qui d’ailleurs est devenu normal et bien accepté aujourd’hui. Mais avec notre chirurgie, nous pouvons augmenter le niveau de soins pour les animaux, ajoute t-il.

Pooh a dû se reposer six semaines avant de tester ses nouvelles jambes. Maintenant, il s’y est habitué et essaie comme pour de vraies pattes de toujours les maintenir propres. 

Voir plus