Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

This is Culture

this-is-culture

Kenya : l’histoire des ‘papis hip hop’ racontée en images

Kenya : l’histoire des ‘papis hip hop’ racontée en images

Kenya

Connus sous le nom de Kabangu, ils sont un groupe de quatre vieillards passionnés de hip-hop depuis les années 80.

Ces quatre hommes, auraient suivi l’évolution du hip-hop il y a plus de 30 ans, devenant des figures du mouvement au Kenya, s’adonnant au MCing, DJing, breakdance, et bien d’autres rythmes encore. Aujourd’hui, ils partagent leur expérience et leur passion avec des d’autres jeunes. Ils en profitent pour leur inculquer des valeurs morales tels que : la paix, l’égalité, la prospérité ou encore la justice sociale.

Les ‘papis hip hop’ très populaires au Kenya se sont associés à la « Ligue des mamies extravagantes ». Ces sont cinq grand-mères qui ont goût poussé pour les vêtments de luxes. Elles ont été des femmes très influentes dans leurs entreprises ou dans le gouvernement vers les années 70. Elles profitent de leur retraite pour voyager et si possible faire la fête. Leur association a pour but d’aider les jeunes à se réaliser dans la vie.

Aujourd’hui, ce serait formidable si on pouvait écouter une chanson des Kabangu. Malheureusement, les ‘papis hip hop’ ou encore les ‘mamies’ n’ont jamais existé réellement. Ils sont des personnages fictifs créés par le photographe kényan Osborne Macharia et le styliste Kevin Abraham, et publiés par la suite sur Istangram.

Sur internet, la série a fait plus d’un demi-million de vues. Elle est accompagnée à chaque fois de la petite histoire des Kabangu sur chaque photo, ce qui rend le mythe encore plus crédible. Les photos sont devenues si populaires que beaucoup croient que les Kabangu sont des personnes réelles qui vivent au Kenya. “Notre travail consiste à répandre le plaisir et partager des histoires qui sont positives et exaltantes “, précisent les deux hommes à la CNN.

Osborne Macharia est devenu célèbre pour ses réalisations fictives. Sur son compte Istagram, il est suivi par plus dix milles followers. Les ‘papis’ et les ‘mamies ne sont que des travaux parmi tant d’autres.

The month of June on a Safaricom calendar near you. EMBRACING DIVERSITY / Mombasa Old Port

A photo posted by OSBORNE MACHARIA (@osborne_macharia) on

Credit photos : compte istagram osborne_macharia

Voir plus