Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Economie

business

Banques : Equity veut acheter les actifs de Barclays Africa

Banques : Equity veut acheter les actifs de Barclays Africa

Kenya

L’entreprise bancaire kényane souhaite acquérir les parts du britannique Barclays qui a récemment annoncé la cession de 62 % de ses parts dans sa filiale africaine Barclays Africa.

La banque kényane Equity Bank se dit intéressée par l’achat des parts du groupe britannique Barclays.

James Mwangi, le PDG de la plus grande banque de dépôts du Kenya a déclaré ce mardi qu’il entrevoyait des opportunités d’acquisition, suite à la décision de la banque britannique de céder les actions de sa filiale africaine.

“C’est vrai qu’ils ont une très bonne franchise au Botswana, une très bonne franchise au Kenya et au Ghana, en Ouganda et en Tanzanie. Ce sont les marchés que nous voulons pénétrer, où nous avons une présence et puisque nous voulons accroître notre part de marché dans ces pays, c’est une occasion énorme”, a affirmé James Mwangi.

“Les turbulences et tumultes sur les taux de change semblent être terminés. Nous nous dirigeons presque vers un environnement macroéconomique stable où l’inflation a commencé à baisser, où les taux de change se sont stabilisés et redescendront très probablement”, a-t-il poursuivi.

L’expansion d’Equitel, l’opérateur de téléphonie mobile de la banque Equity qui compte désormais 1,7 million d’utilisateurs depuis son lancement en 2015, a permis l’an dernier de réduire de 4 % les coûts du personnel.

Le groupe bancaire kényan a annoncé le 8 mars, avoir réalisé un bénéfice avant impôt de 24 milliards de shillings (environ 237 millions de dollars) en 2015 contre 22,4 milliards de shillings en 2014, en dépit de la baisse du régime de la filiale sud-soudanaise suite au conflit qui déchire ce pays.

Outre le Kenya, Equity Bank opère en Ouganda, en Tanzanie, au Soudan du Sud, au Rwanda et en République démocratique du Congo. Le patron du groupe a annoncé des plans d’extension en Afrique de l’Est et la création d’une nouvelle entreprise au Ghana.

Présent depuis plus d’un siècle en Afrique, le groupe bancaire britannique Barclays avait annoncé le 1er mars qu’il allait céder sa participation de 62 % dans Barclays Africa, laquelle a été valorisée à quelque 4,1 milliards d’euros.

Voir plus