Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Face à la sécheresse, l'Ethiopie appelle au secours l'Union européenne

Face à la sécheresse, l'Ethiopie appelle au secours l'Union européenne

Ethiopie

Le gouvernement éthiopien et les Nations unies ont demandé l’appui de l’Union européenne pour aider le pays à faire face à la sécheresse critique. L’aide demandée s‘élève à 1,4 milliard et devrait permettre de nourrir 10,2 millions d‘Éthiopiens.

Il s’agirait du cas de sécheresse le plus grave depuis une cinquantaine d’années en Ethiopie. Le pays situé dans la corne de l’Afrique a connu plusieurs vagues de famine causées par un climat extrêmement sec et le manque d’eau pour assurer la survie des récoltes céréalières.

Néanmoins, cette année, les autorités ont invoqué l’urgence internationale, et fait appel à l’Union européenne. Joignant sa voix à celle d’organisations non-gouvernementales, l’Ethiopie a demandé un soutien de l’ordre de 1,4 milliard de dollars ; une somme qui permettrait de nourrir 10,2 millions de personnes.

Les autorités ont commencé à distribuer l’aide alimentaire en octobre dernier, après que le phénomène climatique El Niño a enclenché une vague de sécheresse ayant réduit les récoltes de blé à néant. Les 10 pourcent les plus pauvres du pays reçoivent une aide du gouvernement de janvier à juin chaque année, et doivent, en échange creuser des étangs ou encore planter des arbres.

Dans la région Amhara du nord du pays, les mères ont du mal à nourrir leurs enfants malades. Les agriculteurs au centre de distribution qui ont vécu la famine mémorable de 1984-1985, estiment que la crise actuelle est bien pire.

Cependant, le gouvernement a été plus réactif cette fois-ci et a investi 380 millions de dollars du budget de l‘État dans la réponse à la crise alimentaire depuis le mois de juillet.

« Comparée à celle de 1984, beaucoup de membres de la communauté et de personnes âgées disent que cette famine est bien pire. Mais les dégâts ne sont pas aussi graves, car le gouvernement ainsi que les populations étaient mieux préparés et ont été plus réactifs », explique Kassaw Wale, directeur du Centre de prévention des désastres et de la sécurité alimentaire dans la région de Whagimra.

En 1985, un million de personnes ont été terrassées par la famine. L‘Éthiopie est le second pays le plus peuplé du continent après le Nigeria.

Voir plus