Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

world

Intense activité du Secrétaire Exécutif SEM Eric TIARE après sa prise de fonction

Intense activité du Secrétaire Exécutif SEM Eric TIARE après sa prise de fonction

À la suite de sa prise de fonction à la tête du G5 Sahel le mois dernier et après avoir effectué la passation de service à la Représentation permanente du Burkina Faso auprès des Nations Unies à New York, SEM Eric TIARE, nouveau Secrétaire Exécutif, a multiplié les séances de travail et les audiences de prise de contacts au siège de l’organisation à Nouakchott.

Au niveau interne, souhaitant rapidement s’imprégner de tous les dossiers en cours et établir un contact direct avec l’ensemble du personnel, SEM Eric TIARE a rencontré l’équipe du Secrétariat exécutif (SEG5S) le lundi 13 septembre et ensuite présidé les jours suivants, plusieurs réunions sectorielles, notamment avec les chefs de départements. L’accent est mis principalement sur l’accélération de l’exécution de projets impactant rapidement les populations de l’espace G5 Sahel et sur la finalisation de la réforme en cours du Secrétariat exécutif, en vue d’une meilleure performance globale de l’organisation.  En rapport spécifiquement avec le suivi de l’application des décisions prises par les Chefs d’États durant les sommets tenus cette année, la révision de la Stratégie de Développement et de Sécurité, document-cadre de référence du G5 Sahel, et l’élaboration du prochain Programme d’investissement Prioritaire (PIP), font partie des priorités.

En direction des partenaires du G5 Sahel, le Secrétaire Exécutif Eric TIARE a adressé un message volontariste axé sur le renforcement de la coopération multidimensionnelle et la priorisation des projets ayant une incidence positive concrète et rapide au bénéfique des populations, notamment les plus vulnérables. Une convergence de vues constatée avec les partenaires rencontrés ces derniers jours dont l’Ambassadeur Gwilym JONES, nouveau Chef de la délégation de l’Union européenne (UE) en Mauritanie. En effet, au cours d’une audience ce mardi 21 septembre, leurs excellences ont salué le partenariat stratégique qui existe entre l’UE et le G5 Sahel dès sa création et souhaité voir ces relations s’intensifier, notamment dans la perspective des reformes et révisions en cours.

SEM TIARE a aussi rencontré le Général Olivier RITTIMANN, Commandant du Collège de Défense de l’OTAN, de passage à Nouakchott. Les échanges ont tourné autour des possibilités de collaboration, essentiellement avec le Collège Défense du G5 Sahel dont le Commandant, le Général Brahim VALL Ould Cheibani, a participé à cet entretien.

Toujours au cours de cette semaine, le Secrétaire Exécutif a reçu le Chef de mission de l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) en Mauritanie, Monsieur Boubacar SEYBOU. Ils ont passé en revue les sujets de collaboration entre les deux organisations et convenu d’approfondir les discussions, notamment entre l’équipe technique de l’OIM et le département Résilience du G5 Sahel associé à l’expert frontières, en vue de renforcer le partenariat.

Rappelons que la semaine dernière dejà, SEM Eric TIARE a eu plusieurs entretiens avec des dirigeants d’organisations ou représentants des pays partenaires.

Avec SE Madame Isabel HENIN, Ambassadrice d’Allemagne en Mauritanie, les échanges ont notamment permis de faire le point sur le projet d’appui aux structures de gouvernance de la défense et sécurité du G5 Sahel mis en œuvre par la coopération allemande (GIZ) et envisagé la suite après la clôture prévue pour fin décembre 2021.

En visioconférence le 15 septembre, SEM TIARE a échangé avec l’Envoyée spéciale des Pays Bas pour le Sahel, Madame Joséphine FRANTZEN. L’occasion de saluer l’apport de ce pays tant au niveau bilatéral qu’à travers des organisations dont l’UE et l’Alliance Sahel. L’Envoyée spéciale néerlandais a encouragé le travail de réformes en cours en vue de meilleures performances de l’organisation dans tous les compartiments.

Toujours le mercredi 15 septembre, le Secrétaire Exécutif a rencontré successivement Son Excellence Monsieur Colin WELLS, Ambassadeur de Grande Bretagne en Mauritanie, puis une délégation de la coordination des Conseils nationaux de la jeunesse des pays du G5 SAHEL (CNJ). Avec l’Ambassadeur britannique, il a été abordé les principaux sujets de coopération, particulièrement en matière de sécurité et dans le domaine de la communication. Les deux responsables ont promis de rapidement se revoir pour des échanges plus approfondis.

Avec les responsables des CNJ du Mali, de la Mauritanie et du Niger, venus saluer le Secrétaire Exécutif à l’entame de sa mission, l’échange a porté essentiellement sur l’Importance de la Stratégie Intégrée de la Jeunesse du G5 Sahel (SIJ), document fondamental dont l’élaboration est terminée et la validation politique est attendue prochainement pour enclencher sa mise en œuvre.

Jeudi 16 septembre, SEM Tiare a échangé en visioconférence avec M. Adrien HAYE, Chef de l’Unité de coordination de l’Alliance Sahel (AS). Une prise de contact qui a permis de passer en revue l’état d’avancement du travail mené avec ce partenaire stratégique, notamment dans le cadre de l’appui au PIP à travers le Programme de développement d’urgence du G5 Sahel (PDU) et de la contribution de l’AS à la mise en place de la Facilité G5 Sahel, nouvel instrument financier dédié à la réalisation rapide de projets de développement multisectoriels, de prévention des crises et de consolidation de la paix.

Le Secrétaire Exécutif Eric TIARE a aussi eu des entretiens ce même jeudi avec SE Madame Stewart Nell, Ambassadrice du Canada en Mauritanie et SE Monsieur Kahya OGLU, Ambassadeur de Turquie en Mauritanie. L’audience avec la diplomate canadienne a porté sur la situation régionale, sur l’importance de renforcer le soutien à la Force conjointe pour une permanence de ses opérations et sur les autres priorités du G5 Sahel, avec en ligne de mire les possibilités de renforcement de l’appui canadien.

Avec l’Ambassadeur de Turquie, les discussions ont notamment concerné les prochaines étapes après la signature le mois dernier du contrat relatif au soutien turc à la Force conjointe du G5 Sahel, à hauteur de 5 millions USD. Il s’agit pour le plénipotentiaire turc, d’une illustration de l’importance qu’accorde son pays au Sahel. Des perspectives de coopération dans la mobilisation du secteur privé et dans la mise en œuvre de projets du G5 Sahel à impact rapide, ont aussi fait l’objet de discussions constructives entre les deux personnalités.

Vendredi 17 septembre, ce fut autour de M. Edem BLEGE, Responsable de la Cellule de liaison du Bureau des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel (UNOWAS) à Nouakchott et de Madame Maria STAVROPOULOU de l’Agence des Nations unies pour les réfugiés en Mauritanie, de rencontrer le nouveau Secrétaire Exécutif.

Avec le premier interlocuteur, l’entretien a principalement été l’occasion d’aborder les questions en rapport avec le soutien des Nations Unies à la Force conjointe et aux structures rattachées du G5 Sahel.  L’audience accordée à la Représentante en Mauritanie de l’Agence des Nations unies pour les réfugiés (UNHCR), Madame Maria STAVROPOULOU, a quant à lui permis de rappeler avec satisfaction le travail conjoint effectué dans le cadre du projet de lutte contre le Covid 19 financé par la Banque africaine de développement. Il a aussi été envisagé le renforcement de la collaboration via la signature d’un protocole d’accord entre le G5 Sahel et UNHCR, qui permettra une meilleure prise en compte des problématiques reliées aux réfugiés dans les projets à concevoir et mettre en œuvre dans l’espace G5 Sahel.

Le Secrétaire Exécutif entend poursuivre la série d’entretiens au cours des prochains jours avec les partenaires bi et multilatéraux, mais aussi au niveau des structures internes du G5 Sahel, notamment dans les pays membres.

Distribué par APO Group pour G5 Sahel.

G5 Sahel
Télécharger le logo

Africanews propose à ses lecteurs du contenu fourni par APO Group. Africanews n'apporte aucun changement à ce contenu.