Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

world

Au Burundi, la Banque africaine de développement soutient l'aménagement de la route Gitega-Nyangungu et le renforcement des capacités productives des populations

Au Burundi, la Banque africaine de développement soutient l'aménagement de la route Gitega-Nyangungu et le renforcement des capacités productives des populations

La deuxième phase du Projet (https://bit.ly/3AF9Dul) d’aménagement et de bitumage de la route Gitega-Nyangungu-Ngozi/Section Gitega-Nyangungu, menée entre 2012 et 2020, a permis de désenclaver une grande partie du Burundi et de renforcer les capacités productives du pays, selon le rapport d’achèvement du projet publié le 27 août 2021 par la Banque africaine de développement (www.AfDB.org).

Le projet a été financé grâce à un don de 14,3 millions de dollars américains du Fonds africain de développement – le guichet concessionnel du Groupe de la Banque- et un autre don de 45,76 millions de dollars de la Facilité en faveur des États fragiles (FEF), un fonds du Groupe de la Banque africaine de développement dédié aux pays fragiles.

Le projet a permis de construire sept ponts piétonniers dans les provinces de Gitega, Ngozi, MwaroKarusi et Rutana. Pour les populations bénéficiaires, ces ponts constituent un acquis très important car, ils permettent de traverser des localités au relief accidenté. Les travaux sont achevés et livrés depuis février 2017.

Grâce à l’aménagement du tronçon routier, le coût d’exploitation des véhicules est passé de 0,56 dollar en 2010 à 0,40 dollar au terme du projet. Le temps moyen de transport entre Gitega et Ngozi a été réduit. Il suffit désormais de 40 minutes, contre quatre heures auparavant, pour rallier les deux villes. Le nombre de personnes habitant à moins de deux kilomètres de marche d’une route carrossable en toute saison a atteint 178 675, contre 116 250 avant la réalisation du projet.

Le rapport de la Banque note une baisse du nombre d’accidents routiers recensés le long de la route depuis l’achèvement des travaux. Il est passé de 15,6% en 2014 à 12,7% aujourd’hui. Ces résultats qualifiés d’« étonnants », « ont été obtenus grâce à la sensibilisation menée par les différents intervenants en matière de sécurité routière, à savoir la police, les associations, les compagnies d’assurance, la Croix-Rouge, les Scouts et autres », énumère le rapport public de la Banque.

La Banque précise que les travaux sur la section Gitega-Nyangungu sont achevés depuis novembre 2017. Reste que des travaux supplémentaires d’aménagement des voiries à Gitega et Ngozi sur 29,5 kilomètres ont été réalisés et réceptionnés provisoirement en novembre 2019.

Selon le rapport, quelque 691 emplois ont été créés lors de l’exécution des travaux de la route principale et 1 289 pour les travaux de pavage et additionnels.

À sa clôture en décembre 2020, le projet a permis d’obtenir des résultats satisfaisants : l’aménagement et le bitumage de 50 km de la route principale (section Gitega-Nyangungu) ; la construction d’un parking pour les poids lourds à Gitega ; l’aménagement de la voirie de Gitega (8,37 km de bicouche et 5,52 km de pavés), la voirie de Ngozi (notamment 15,5 km de bicouche), des pistes au Centre Mutaho et Gishora, dans les enceintes de l’ancien ISA et au marché de Bitare.

Par ailleurs, ont été réhabilitées une piste en terre à Gitega reliant Kwibubu et Bugendana (16,5 km), une piste en terre à Gitega reliant la RC 272 (quartier Nyabugogo) au pont Ruvyironza vers la RN18 (10,5 km), et une autre piste à Ngozi entre la colline Songwe et Buye (3,6 km). L’aménagement d’une bretelle RN6 de parking à Ngozi en pavés ainsi que l’aménagement d’une voie de contournement de Gitega (environ 4 km de bicouche) comptent parmi les acquis du projet.

Distribué par APO Group pour African Development Bank Group (AfDB).

African Development Bank Group (AfDB)
Télécharger le logo

Africanews propose à ses lecteurs du contenu fourni par APO Group. Africanews n'apporte aucun changement à ce contenu.