Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

world

Douentza : deux projets MINUSMA pour réduire les violences communautaires

Douentza : deux projets MINUSMA pour réduire les violences communautaires

Du 7 au 9 septembre 2021, la Cheffe du Bureau régional de la MINUSMA à Mopti, Mme Fatou Dieng THIAM, a effectué une mission dans la région de Douentza, où elle a officiellement remis aux autorités, deux projets à impacts rapides d’une valeur de plus de 46 millions de francs CFA. Au-delà de la réduction des violences communautaires, ces deux projets financés par la MINUSMA contribuent à la relance socio-économique de Douentza, à travers la réhabilitation des infrastructures et les services sociaux de base et des moyens d’existence pour les populations les plus vulnérables.

Le premier projet qui concerne l’embouche bovine entre dans le cadre de l’appui de la MINUSMA aux autorités pour accompagner des personnes autrefois déplacées, qui ont regagné leurs communautés d’origine, en facilitant leur réinsertion socio-économique. Il vise à améliorer les conditions de vie des membres de « l’Association des déplacés revenus de Douentza » qui compte 120 membres dont 69 femmes, « résilients, et qui malgré les difficultés, essaient de trouver les voies et moyens pour vivre normalement », a souligné, la Cheffe du Bureau régional de la MINUSMA Mme Fatou Dieng THIAM.

Activité traditionnelle et la deuxième pratiquée dans la région de Douentza après l’agriculture, l’embouche occupe une place importante dans l’économie des producteurs. Elle représente entre 20 à 30% du revenu des populations rurales. À travers son mécanisme de projet à impact rapide (QIP), la MINUSMA a financé ce projet à hauteur de 21.8 millions de FCFA. « Ce geste au profit des membres des communautés vulnérables parmi nous, comme des veuves, comme des jeunes sans emploi qui bénéficient directement de ce projet est venu au moment où l’association était en besoin » a déclaré M. ARBY, président de l’association.

Un système d’adduction d’eau pour réduire les tensions et conflits liés à l’accès à l’eau

Le deuxième projet concerne un système d’adduction d’eau sommaire de 20m3 avec cinq bornes fontaines et l’installation de seize panneaux solaires réalisé au bénéfice de Ogodiambia et Obo deux villages la commune de Tédjé dans la région Douentza. Cette infrastructure qui donne l’accès à l’eau à 2359 personnes dont 1203 femmes, issues de ces deux villages, permettra de réduire les tensions et conflits liés à l’accès à l’eau et au partage des ressources en eau potable. Le forage installé à Ogodiambia dessert le village d’Obo par le biais d’un tuyau canalisé et se termine par 5 bornes fontaines dans chacun des deux villages. Le montant total du financement de la MINUSMA s’élève à plus de 24.9 millions de francs CFA.

Avant la mise en place de ce système d’adduction d’eau sommaire, les habitants parcouraient 8 kilomètres pour aller « puiser de l’eau dans les grottes. Maintenant, ces villages ont des bornes fontaines à proximité », s’est réjoui, O. OUOLOGUEME, maire de la commune de Tedjé.

« La MINUSMA est un partenaire stratégique qui nous accompagne sur le plan sécuritaire et social »

Lors de cette mission de terrain, la Cheffe du Bureau régional de la MINUSMA, Mme Fatou Dieng THIAM, s’est également entretenue avec les autorités administratives et traditionnelles locales de la région de Douentza pour répondre à leurs préoccupations. Elle leur a réitéré l'engagement du Chef de la Mission onusienne au Mali dans les régions du centre.

Les discussions avec les autorités régionales ont principalement porté sur les défis sécuritaires et les quatre axes stratégiques du Secrétariat permanent du Cadre politique de gestion de la crise du centre (SPCPGCC), que sont la sécurité, la gouvernance, le développement et la gestion des affaires publiques. Les autorités de Douentza ont fait remarquer qu’il y a une relative accalmie dans la violence, bien que les principaux axes routiers, y compris la RN16, continuent d'être la cible d'éléments armés non-identifiés. Toutefois, certaines localités du cercle de Douentza font encore face à des tensions intercommunautaires. Diverses initiatives sont mises en place pour promouvoir la cohésion sociale, notamment des réunions mensuelles des chefs traditionnels et communautaires sous la direction du chef de village de Douentza. Pour le conseiller aux affaires économiques et financières du gouverneur de Douentza, Issa DIARRA, « la MINUSMA est un partenaire stratégique qui nous accompagne sur le plan sécuritaire et social et dont la région a besoin pour assurer la durabilité de ces efforts. »

Distribué par APO Group pour United Nations Multidimensional Integrated Stabilization Mission in Mali (MINUSMA).

United Nations Multidimensional Integrated Stabilization Mission in Mali (MINUSMA)
Télécharger le logo

Africanews propose à ses lecteurs du contenu fourni par APO Group. Africanews n'apporte aucun changement à ce contenu.