Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

world

Coronavirus - Le Togo vaccine plus de 90 % de son personnel de santé contre la COVID-19

Coronavirus - Le Togo vaccine plus de 90 % de son personnel de santé contre la COVID-19

Lorsque le Togo a lancé sa campagne de vaccination contre la COVID-19, le 10 mars dernier, le personnel de santé figurait parmi les groupes prioritaires.

« J’ai eu peur c’est vrai, surtout que nous sommes les premiers à être vaccinés ! », admet Kossi Nouwossan, un kinésithérapeute à l'hôpital psychiatrique de Zébé, à une quarantaine de kilomètres à l’est de la capitale Lomé. « Mais je me suis dit aussi que vu que je suis en contact permanent avec les patients, j’ai pensé que c’était responsable de le faire pour me protéger et protéger les autres. »

Kossi Nouwossan figurait parmi les 33 090 soignants qui ont reçu leur première dose de vaccin contre la COVID-19 entre le 11 et le 13 mars, soit près de 95 % du personnel de santé du pays. Quelques 30 867 soignants, soit 93 % des primo-vaccinés, ont ensuite reçu une deuxième dose entre le 18 et le 21 mai. Le Togo a ainsi atteint l’un des objectifs de son plan national de vaccination à peine cinq mois après le lancement de la campagne.

Cela a permis une réduction significative du nombre d’infections de soignants par la COVID-19, renforçant ainsi la riposte du pays à la pandémie. Entre le 7 mars, date à laquelle le Togo a enregistré son premier cas de COVID-19, et le 24 mai dernier, près d’un millier de professionnels de la santé ont été testés positifs au virus. Depuis la fin mai, après que la vaste majorité d’entre eux a été entièrement vaccinée, seulement 56 infections de soignants ont été enregistrées.

Le déploiement rapide et efficace des vaccins par le Togo a été facilité par un approvisionnement substantiel en doses à travers le Mécanisme COVAX, qui vise à atteindre un accès équitable aux vaccins. Le pays a reçu 196 000 doses du vaccin AstraZeneca via le mécanisme en mars, puis 100 620 doses supplémentaires du vaccin Pfizer en mai. L’Union africaine a également fourni 120 000 doses d’AstraZeneca le 31 mars et la Chine a donné au pays 200 000 doses de Sinovac le 23 avril.

Le travail de préparation en amont de ces livraisons de vaccins a contribué au succès du Togo jusqu’à présent. « Avant de lancer la vaccination, nous avons eu plusieurs séances de sensibilisation du personnel de santé dans toutes les régions du pays, avec une contribution importante du ministre de la santé et d’autres experts scientifiques et de la santé », explique Dr Josée Apetsianyi, coordinatrice du groupe technique de travail sur le déploiement des vaccins. « Cela a aidé à dissiper les rumeurs liées à cette vaccination et amener le personnel à une forte adhésion afin qu’ils se fassent vacciner et puissent servir de relai. »

Le gouvernement togolais a aussi décentralisé la campagne de vaccination, de façon à la rendre largement accessible, en installant des unités de vaccination dans presque tous les centres de santé du pays, ainsi que dans les stades de football, les marchés et les grands axes de circulations.

Le pays prévoit de prochainement étendre la vaccination aux personnes de plus de 50 ans dans la région du grand Lomé, puis aux personnes âgées de 20 à 40 ans avec des comorbidités, et finalement à tous les plus de 30 ans.

« Je me suis fait vacciner pour me protéger au cours de mes activités liées à la COVID-19, mais aussi protéger ma famille », explique Dr Talboussouma Hodalo Prisca, médecin et responsable du centre de santé d’Amoutivé, à Lomé. « C’est une nouvelle maladie et nous sommes les premiers en contact direct avec les personnes contaminées. Pour moi, il allait de soi de se faire vacciner et je n’avais pas d’appréhension particulière. »

« Le Togo a mis en œuvre une bonne stratégie vaccinale pour la riposte contre la pandémie, en impliquant un large éventail d’acteurs de différents secteurs pour aider à sensibiliser et mobiliser les gens », affirme la Dre Fatoumata Binta Tidiane Diallo, Représentante de l’OMS au Togo. « Nous avons travaillé en étroite collaboration avec le gouvernement à chaque étape et nous observons déjà des résultats tangibles. Nous espérons que cela continue. »

Distribué par APO Group pour WHO Regional Office for Africa.

WHO Regional Office for Africa
Télécharger le logo

Africanews propose à ses lecteurs du contenu fourni par APO Group. Africanews n'apporte aucun changement à ce contenu.