Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

world

Quand le rugby tunisien se conjugue au féminin

Quand le rugby tunisien se conjugue au féminin
Image

Les 18, 19 et 20 juin derniers, Monaco et le Stade Louis II accueillaient, comme en 2016, le Tournoi de Qualification Olympique (TQO) de rugby à 7. Ce tournoi qualificatif pour les Jeux Olympiques de Tokyo 2020 (+1), qui débuteront au mois de juillet prochain, s’est achevée sur la qualification de l’équipe irlandaise vainqueur face à la France de la compétition masculine et la qualification de la France et de la Russie finalistes de la compétition féminine. En effet, douze équipes féminines ainsi que dix équipes masculines, étaient venues tenter de décrocher les derniers tickets pour le Japon.

Cette fête du rugby mondiale a réussi à tenir toutes ses promesses en offrant aux milliers de personnes présentes au stade et aux centaines de milliers qui ont suivi les rencontres retransmises en direct sur plusieurs plateformes en ligne et sur plusieurs chaînes internationales, un spectacle de haut niveau et surtout grâce à l’excellente organisation assurée par World Rugby et les autorités monégasques malgré les circonstances sanitaires exceptionnelles.

Parmi les équipes féminines, la Tunisie, présente après s’être classée quatrième de la dernière Africa Women’s Sevens organisée à Monastir en 2019, entamait le tournoi avec un groupe juvénile dont la moyenne d’âge dépasse à peine la vingtaine. Ces joueuses jeunes de par leurs âges mais grandes de par leur talent n’ont laissé personne indiffèrent. C’est à en croire les propos des commentateurs de la première rencontre face à la Papouasie Nouvelle Guinée ou l’équipe tunisienne a démenti toutes les pronostiques en s’imposant sur le score de 48 à 5 face à l’équipe la mieux classée de la poule offrant ainsi au grand public un spectacle digne d’un événement de cette envergure.

Avec un effectif à majorité sans la moindre expérience internationale, la deuxième rencontre s’est avérée plus compliquée à aborder pour les tunisiennes qui n’ont pas démérité en tenant en haleine une équipe kazakh chevronnée qui a su exploiter l’expérience de ses joueuses en s’imposant difficilement sur le score de 12 à 0.

La Tunisie se classe ainsi deuxième de sa poule derrière le Kazakhstan et devant la Papouasie Nouvelle Guinée et la Jamaïque qui a déclaré forfait n’ayant pas pu faire le déplacement à Monaco.

Le classement des quarts de finale oppose de nouveau la Tunisie au Kazakhstan avec en lice une place dans le carré final.

Cette partie était probablement parmi les plus passionnantes du tournoi avec une opposition qui a vu les deux équipes s’alterner en terme d’avantage au score. L’expérience a malheureusement pesé en faveur des joueuses kazakh qui malgré la pression exercée par le collectif tunisien ont su imposer leur rythme et finir la partie sur le score de 29 à 21 mettant ainsi fin aux ambitions de la jeune équipe tunisienne à l’image de son entraîneur Abbes Kherfani ancien international tunisien de rugby à XV et à 7.

L’épopée tunisienne s’est ainsi achevée à seulement une rencontre du grand sacre olympique mais les supporters de l’équipe tunisienne ne peuvent qu’admirer la ténacité témoignée par les joueuses et se réjouir du futur prometteur de cette belle équipe qui a bravement défendu les couleurs du rugby tunisien en écrivant l’une des plus belles pages de son histoire.

Merci les filles pour toutes ces belles émotions et tout le meilleur pour l’avenir.

Distribué par APO Group pour Fédération Tunisienne de Rugby.

Contact de presse : 
Rugby@APO-opa.com



Media files
Fédération Tunisienne de Rugby
Télécharger le logo

Image
Fédération Tunisienne de Rugby

Africanews propose à ses lecteurs du contenu fourni par APO Group. Africanews n'apporte aucun changement à ce contenu.