Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

world

Le tour des régions se poursuit pour le Chef de la MINUSMA, El-Ghassim WANE

Le tour des régions se poursuit pour le Chef de la MINUSMA, El-Ghassim WANE
Image

Moins d’un mois après sa prise de fonction à la tête de la MINUSMA, le Représentant spécial de Secrétaire général de l’ONU au Mali (RSSG), El-Ghassim WANE poursuit sa tournée des régions où la Mission est représentée. Lors de sa deuxième visite dans le Centre du Mali, le 1er juin dernier, M. WANE s’est rendu dans la cité des M’balibambalari à Douentza. Puis, le lendemain, il a visité Tombouctou. Objectif : apporter sa solidarité aux autorités et populations.

« J’ai décidé, très tôt dans mes fonctions à la tête de la MINUSMA, de me rendre dans les différentes régions où nous sommes déployés. Nous avons, de toute évidence, besoin d’interagir avec les autorités nationales, mais aussi de soutenir les acteurs locaux », a déclaré le RSSG.

Dans le Centre, c’est vers la nouvelle région de Douentza que M. WANE, à la tête d’une importante délégation, s’est dirigé dès son arrivée à Mopti, descendant d’un avion pour embarquer à bord d’un hélicoptère de la Mission qui l’attendait à Sévaré pour l’emmener dans la cité des M’balibambalari. « Il est aussi important d’être proche des acteurs et des populations locales sur le terrain pour comprendre leurs préoccupations et identifier la façon d’y répondre au mieux », a-t-il précisé. Une visite historique, selon le gouverneur de Douentza, M. Mory CISSE, qui en a profité pour exposer à la fois les difficultés de sa région et les efforts de la MINUSMA, témoignant de « sa volonté et détermination à œuvrer inlassablement pour la stabilisation du Mali ».

Une grande première…

Tout d’abord à Douentza, accompagné de la Cheffe du bureau régional de la MINUSMA à Mopti, Mme Fatou THIAM, le RSSG a rendu une visite de courtoisie au gouverneur de la région de Douentza, et au maire de la commune urbaine, Ousseini BOCOUM. Autorités régionales civiles, militaires et coutumières ainsi que la délégation de la MINUSMA se sont, par la suite, rendues à la maison des arts de Douentza pour y rencontrer les membres de la société civile régionale. Tour à tour, les représentants des forces vives des communautés de Douentza ont pris la parole pour faire part de leurs défis et priorités pour la région.

Pour la première fois, un RSSG a pu s’enquérir des réalités des populations de Douentza en échangeant directement avec elles. Pour le Maire de la commune urbaine de Douentza, « c’est une immense opportunité qui s'offre à la population d’exprimer de vive voix ses préoccupations ». M. BOCOUM a souligné que sa commune accueille des personnes déplacées internes au profit desquelles il sollicite la « haute et bienveillante attention de l’Etat et de ses partenaires, en particulier la MINUSMA, pour accompagner les vulnérables et ceux affectés par cette situation ».

Pour leur part, les membres de la société civile, parmi lesquels le président du Conseil régional de la jeunesse, Oumar COULIBALY et la représentante de la CAFO, Aminata CISSE, ont fait part de leurs principales priorités de développement. Soulignant les préoccupations de la jeunesse de Douentza, M. COULIBALY a remercié la MINUSMA pour le financement, à travers un nouveau projet à impact rapide, visant la construction et l’équipement d’une maison pour les jeunes des diverses communautés de la région.

M. WANE, témoignant sa solidarité aux autorités et habitants présents à la rencontre, les a assurés de l’engagement et de la détermination de la MINUSMA à renforcer son appui, dans les limites de ses moyens. « Le Mali en tant que membre des Nations unies mérite cet appui et nous allons travailler ensemble à la stabilisation de votre région et de votre beau pays », a-t-il conclu. Le RSSG a quitté le Centre pour Tombouctou, mieux imprégné de la situation après avoir fait la connaissance des principaux acteurs locaux.

Dans la cité des 333 saints aussi il a écouté pour comprendre…

Accompagné du Général Dennis GYLLENSPORRE le Commandant de la Force de la MINUSMA et de membres de son cabinet, le Représentant spécial a été accueilli à l’aéroport de Tombouctou par le chef par intérim du bureau régional de Tombouctou, le 3 juin en début de matinée. C’est la première visite de M. WANE à Tombouctou. Au gouvernorat de Tombouctou, ils ont eu une série de rencontres. D’abord avec les autorités administratives et les responsables des forces de défense et de sécurité (FDSM). Les échanges ont essentiellement porté sur la situation sécuritaire de la région, les défis liés à la stabilisation de la région mais aussi les perspectives pour la paix et le développement.

« Je suis venu échanger avec les acteurs sur place. Mais il s’agit davantage pour moi d’écouter et de comprendre les défis communs que nous avons à relever dans un environnement de plus en plus contraignant », a déclaré le chef de la mission onusienne au Mali.

Comme dans la région de Mopti, M. WANE a assuré ses interlocuteurs de Tombouctou de l’accompagnement de la Mission, tout en précisant que les moyens pour répondre aux différentes sollicitations et attentes sont limités. Saluant leur engagement en faveur de la paix dans leurs domaines respectifs, le visiteur du jour a exprimé le vœu de voir l’administration, les FDSM et la société civile se mobiliser pour permettre à la région d’avoir avenir meilleur. Pour le Chef de la MINUSMA, malgré les difficultés liées à l’insécurité, la Région possède un énorme potentiel. Il a par ailleurs tenu à encourager ses différents interlocuteurs pour leurs nombreux efforts en faveur de la paix, en les assurant de l’accompagnement de la MINUSMA, notamment dans le cadre de la mise en œuvre de l’Accord pour la paix. De son côté, le Directeur de Cabinet du gouverneur, représentant ce dernier en déplacement, s’est dit heureux de ce voyage effectué par le RSSG pour s’enquérir de la situation qui prévaut sur le terrain. Issiaka BATHILY s’est également réjoui d'avoir pu discuter : « des approches qui peuvent consolider l’autorité de l’Etat et aussi du développement, car la région regorge d’énormes potentialités. Notre priorité reste la paix et la sécurité mais elles ne peuvent se consolider dans un environnement précaire. C’est pourquoi nous avons demandé un accompagnement plus grand ».

Message à la jeunesse locale et au personnel de la MINUSMA

Après la visite à la célèbre mosquée de Djingareyber, le Chef de la MINUSMA a tenu à recueillir l’opinion des jeunes. Dans une causerie autour d’un thé, il a répondu aux questions de jeunes dans un « grin » choisi inopinément. Puis, il a rencontré le personnel au camp intégré de la MINUSMA à Tombouctou, où il a pu avoir un aperçu du travail des sections civiles et du personnel en uniforme dont la Force dans le secteur Ouest. Le personnel, national et international, a saisi l’occasion pour lui souhaiter la bienvenue avant de lui faire des suggestions et de lui soumettre des doléances, dans le sens de l’atteinte de l’objectif commun : le retour durable de la paix au Mali.

Aux termes de cette visite riche en échanges dans la ville mystérieuse, M. WANE a exhorté ses interlocuteurs à « poursuivre avec le même engagement les efforts pour que la région et le pays tout entier retrouvent la paix et la grandeur qu’on lui connaissait il y a maintenant une dizaine d’années ».

Pour achever en beauté cette journée, le Chef de la MINUSMA a pris part à l’inauguration officielle de l’hôpital de niveau 2 dont le contingent nigérian s’occupe. Cette nouvelle infrastructure a été conçue pour garantir divers types de soins au personnel civil et militaire de Tombouctou.

Distribué par APO Group pour United Nations Multidimensional Integrated Stabilization Mission in Mali (MINUSMA).


Media files
United Nations Multidimensional Integrated Stabilization Mission in Mali (MINUSMA)
Télécharger le logo

Image
United Nations Multidimensional Integrated Stabilization Mission in Mali (MINUSMA)

Africanews propose à ses lecteurs du contenu fourni par APO Group. Africanews n'apporte aucun changement à ce contenu.